23 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like

Roshni Mooneeram, dans l'émission « Au cœur de l'info » sur Radio Plus samedi 26 avril, présentée par Nawaz Noorbux et Jugdish Joypaul, lance un cri de cœur pour que « la révolution citoyenne », qui émerge sur les réseaux sociaux, puisse déboucher sur des actions concrètes pour apporter un vent de changement au pays.
Que fait un opérateur touristique aussi loin de son domaine, sur le terrain politique ? C’est la question que l’on pourrait, à première vue, se poser. Mais Ajay Jhurry, président de l’Association des Tour Operators (ATO), semble être à l’aise sur les deux terrains. Et ses réponses ne manquent pas d’intérêt. 
Une réforme électorale, selon le dirigeant de Lalit, est plus qu’improbable avant les prochaines élections générales. Pourquoi ? Selon Ram Seegobin, Navin Ramgoolam aurait trop peur d’une lutte à trois, car le MMM n’aurait plus besoin d’alliance.
Xavier-Luc Duval n’était pas présent à la Garden Party du Président, tout comme son porte-parole, qui est pourtant un des décorés du 12-Mars. Le PMSD affirme qu’il sera aux côtés du PTr le 1er mai, mais Patrick Assirvaden soutient que la décision de tenir un meeting n’a pas encore été arrêtée. Pourtant, Jacques Panglose insiste qu’il n’y a aucun souci au gouvernement.
Tout en espérant que le mauricianisme, basé sur des valeurs fortes, touchera un plus grand nombre de compatriotes, Jane Valls est catégorique : 46 ans après l’indépendance, les Mauriciens pensent plus en termes de clan et de « banne ». Elle s’élève aussi contre la violence dont sont victimes les femmes.
The situation in the Chagos Archipelago and the destiny of the Chagossians seem to take a new turn as the British Government decides to move and resettle the islanders, who were uprooted from their native place around 50 years ago.
Si le gouvernement n’y prend pas garde, le pays risque de connaître un soulèvement social, comme en février 1999. Le père Alain Romaine fustige l’écart grandissant entre les pauvres et les nantis.
Le leader du Groupe Réfugiés Chagos (GRC) revient sur la possibilité d’un renouvellement « automatique » du bail sur les Chagos qui arrive à terme en 2016. Olivier Bancoult dit avoir foi dans les démarches entreprises par son organisme pour un retour des Chagossiens sur leur île natale, mais fustige le gouvernement pour son « manque de communication ».
Son constat est sans équivoque : ce qui se passe dans les branches d’universités indiennes à Maurice est le fruit d’une mauvaise gestion de la Tertiary Education Commission (TEC). La professeure Sheila Bunwaree estime que cette institution a joué avec l’avenir des étudiants.
L’ancien directeur de la Météo n’y va pas de main morte. Le passage d’Edilson non loin des côtes mauriciennes ne nécessitait pas d’alerte cyclonique. Suresh Boodhoo dit néanmoins comprendre la réaction de ses anciens collègues de Vacoas qui, sous pression, ont été d’une prudence excessive. 
Des propos qui ne vont pas plaire. Faizal Jeeroburkhan, ancien chargé de cours au MIE, explique que le système éducatif à Maurice favorise les nantis.
L’économiste et « associate professor » au Mauritius Institute of Education (MIE) revient sur le dernier rapport sur la démographie de Maurice. Il tire la sonnette d’alarme sur la « générosité » des gouvernements et prône le ciblage.

Interview Popular Articles