01 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 21 October 2012 10:04

Rentrée parlementaire : duel Hawoldar-Bhagwan Featured

Rate this item
(0 votes)
Rihun Hawoldar et Rajesh Bhagwan. Rihun Hawoldar et Rajesh Bhagwan.
Le gouvernement est aujourd’hui aguerri et les ministres maîtrisent leurs dossiers. Ce qui fait, selon le Chief Whip du gouvernement, Rihun Hawoldar, que la majorité se considère prête à en découdre avec  l’opposition mardi. Pour sa part, le Whip de l’opposition, Rajesh Bhagwan, annonce déjà les couleurs et affirme que ses camarades et lui ne feront aucun cadeau à la majorité. Ils comptent acculer le gouvernement sur les nombreux scandales.
Rihun Hawoldar : « Nous sommes fin prêts »

> Comment le gouvernement prépare-t-il la rentrée parlementaire ?

Ce sera business as usual, pour ne pas dire la routine. Nos députés ont eu le temps de se familiariser avec les Standing Orders. Nous sommes fin prêts. Nous allons résister aux attaques de l’opposition, qui fera elle aussi son boulot. Nous allons répondre aux interpellations. Je ne crois pas que le camp adverse arrivera à embarrasser ou déstabiliser nos ministres. Ces derniers, même les nouveaux, maîtrisent désormais leurs dossiers. Nous tiendrons notre réunion parlementaire lundi et nous déciderons alors de la marche à suivre. En tout cas, nous attendons l’opposition de pied ferme.

> Ne croyez-vous pas que les vacances parlementaires sont quelque peu longues ?

Pas nécessairement. Tout dépend de l’angle duquel on voit les choses. Rien que du 16 avril au 27 juillet, nous avons eu 17 séances parlementaires avec son lot d’interpellations et de Private Notice Questions (PNQ). Attardons-nous sur ce que ces séances ont produit en termes de débats. C’est le nombre d’heures de travail et le contenu de ces séances qui importe. Mardi, après la rentrée,  plusieurs longues séances sont prévues. Donc, il y a beaucoup de travail qui nous attend.

> Il y a de nombreux travaux d’asphaltage en cours. Cela sent les municipales…

Il ne faut surtout pas penser que ces travaux d’asphaltage annoncent les municipales. Chacun a son opinion. Il est difficile, voire impossible, pour les mairies et la National Development Unit (NDU) de décider et d’effectuer des travaux dans un court délai. Pour la bonne et simple raison que les procédures pour les appels d’offres sont longues. Ces projets ont été planifiés depuis belle lurette. Leur financement a été approuvé. C’est simplement le stade de la mise en chantier. Je m’étonne que certains estiment que nous sommes en train de tenter d’amadouer l’électorat urbain. Les mairies n’ont pas d’argent pour des projets supplémentaires.

> C’est pour quand les municipales ?

C’est le Premier ministre qui décide de la date. Ce que je peux dire, c’est qu’elles doivent se tenir avant la fin de décembre 2012.

> L’opposition reproche au gouvernement de ne pas donner des réponses à nombre d’interpellations. Que répondez-vous à cela ?

Si, faute de temps, la réponse n’est pas lue dans l’hémicycle, elle est déposée à la bibliothèque de l’Assemblée nationale. Cela est obligatoire. Il est néanmoins vrai que, dans certains cas, cela prend du temps. Mais les réponses sont fournies.

> Quels sont les projets de loi importants prévus pour cette session ?

Je n’ai pas tous les détails. En tout cas, nous allons amender l’Asset Recovery Act. L’agenda du gouvernement est chargé en ce qui concerne les projets de loi.

> Il y a aussi le budget qui arrive. Quelles sont vos attentes ?

Ce sera sûrement un budget de continuité qui permettra à notre économie d’être encore plus résiliente. Je pense aussi que le grand argentier fera un effort pour les défavorisés, notamment en ce qui concerne les logements sociaux qui demeurent une priorité.


Rajesh Bhagwan : « La rentrée sera chaude »


> Est-ce que l’opposition a déjà affûté ses armes en prévision de la rentrée parle-mentaire ?

Tout le pays attend la rentrée parlementaire. Maurice fait face à une crise de leadership, de moralité et de sécurité. Il y a une grande frustration au sein de la population. Le gouvernement n’a pu profiter du joker que représente le rapport du Pay Research Bureau (PRB). Avant même que l’Assemblée nationale n’entre en vacances, nous avions dénoncé une série de scandales. Sans compter que nous attendons toujours de savoir où on en est avec les affaires Bois de Rose, de trafic d’armes et MedPoint.

> Comment s’annonce donc cette rentrée ?

Elle sera chaude. Nous allons acculer le gouvernement sur tous les scandales. L’affaire Gro Derek a pris une dimension démesurée et a toutes sortes de ramifications. Sachez que ce sont les victimes du scandale de l’immobilier qui sont venues rencontrer Paul Bérenger qui a évoqué cette affaire en conférence de presse. Il a eu raison de le faire, car on voit que la police procède enfin à des arrestations. Nous espérons qu’il n’y aura pas de cover-up. En tout cas, l’opposition fera son boulot de façon responsable. Nous ne ferons pas de cadeau au gouvernement. En passant, nous ne sommes toujours pas satisfaits de la couverture des travaux par la MBC. Je compte rencontrer le Speaker Razack Peeroo pour en discuter.

> On  note une absence de synergie entre MMM et MSM. Comment cela se passera-t-il à l’Assem-blée nationale?

Le MMM a ses structures, tout comme le MSM. Nous avons un groupe parlementaire qui travaille de concert. Il est faux de dire qu’il n’y a pas de synergie. Si, des fois, certaines interpellations paraissent similaires, sachez que les deux partis font un travail commun au niveau de l’Assemblée nationale. Chacun est libre d’intervenir sur les questions posées par ses camarades.

> Votre avis sur les procédures pénales initiées contre Show-kutally Soodhun dans l’affaire MedPoint…
Je ne suis pas là pour porter un jugement ou pour dire que cela ressemble à une vendetta. Chacun peut tirer ses propres conclusions en observant les étapes de ce scandale. Laissons la justice suivre son cours. Soodhun a dit qu’il va poursuivre l’État, attendons voir.

> L’opposition est-elle prête pour les municipales ?
« Pleure ma ville bien-aimée » ! J’ai été maire. Tout est sens dessus dessous dans les mairies. Les maires sont comme des pigeons voyageurs. Celui des villes sœurs bat tous les records. Ce serait bien de le nommer Junior Minister aux Affaires étrangères. Nous sommes prêts pour des municipales qui ont été renvoyées en deux occasions.



Last modified on Sunday, 21 October 2012 10:44
Jean Claude Dedans

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Interview Popular Articles

Google+