03 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 16 December 2012 10:48

Éric Guimbeau : « Il n’y a plus de dépôt fixe » Featured

Rate this item
(0 votes)
Le leader du MMSD ne dit pas clairement quel camp a sa préférence. Même s’il est très critique envers le MMM. Pour lui, demander à l’un ou l’autre bloc de soutenir la candidature de Mario Bienvenu au poste de maire de Curepipe ne relève pas du chantage. 
> Votre sonnerie (Wind of change du groupe Scorpions) présage-t-il d’un changement pour le MMSD ?
(Rires) J’ai toujours aimé cette chanson. De plus, le MMSD a basé sa campagne sur une politique de proximité. C’est ce que j’ai toujours fait d’ailleurs. Nous voulions faire de la politique autrement. Le résultat est là…

> Selon vous, les deux blocs s’attendaient-ils à ce que le MMSD soit capable d’obtenir un siège au conseil municipal de Curepipe ?
Que n’a-t-on dit sur le MMSD ? Certains disaient que c’était un parti qui avait un rayonnement mitigé. D’autres soutenaient que nous n’allions grignoter que quelques centaines de voix ici et là. Bref, que nous ne représentions que nous-mêmes. Finalement, c’est comme le village gaulois dans Astérix et Obélix. Nous sommes seuls contre tous dans cet empire curepipien. Les citadins ont su voter. Ils croient en nous.

> Êtes-vous satisfait du score du MMSD ?

Le MMSD a obtenu globalement 20 000 voix. Ce n’est pas rien. C’est pour cela que je dis aux leaders politiques qu’il n’y a plus de bastion, plus de dépôt fixe. Les citadins sont intelligents. Il ne faut plus continuer à les insulter.

> Pourquoi proposer Mario Bienvenu comme le prochain maire de la Ville-Lumière ?
Que voulez-vous que le MMSD fasse dans la position de joker qui est la sienne ? Pencher du côté du remake 2000 ou alors du côté du PTr-PMSD ? J’ai proposé que l’un des deux blocs seconde ma motion pour faire de Mario Bienvenu le prochain maire de Curepipe. Logiquement, le MMSD seconderait le candidat de ce bloc pour le poste d’adjoint au maire.

> Il est connu que vous êtes plus proche des mauves que des rouges. Le MMM vous a proposé le poste d’adjoint au maire en échange de votre soutien…

Pourquoi est-ce le MMSD qui doit soutenir un camp et pas le contraire ? Durant la campagne, mes adversaires ont mené une campagne malsaine à mon encontre. Moi, je dis qu’il est temps de faire de la politique autrement. D’ailleurs, les deux blocs affirment que notre programme rejoint les leurs. Où est donc le problème ?

> Êtes-vous déçu dans l’ensemble ?

Dans la ligne droite, il nous a manqué les moyens financiers. Le MMSD se battait contre deux mastodontes, qui n’avaient aucun problème sur ce plan. Dans une telle conjoncture, il était difficile de faire mieux. N’empêche que Stephan Buckland a été battu de peu. Le MMSD va s’atteler à consolider ses assises.

> En vue des législatives de 2015 ?
Effectivement ! Nous visons les législatives de 2015 et nous travaillons le terrain, outre à Curepipe, à Vacoas/Phoenix et également dans la circonscription No 10 (Montagne-Blanche-Grande-Rivière-Sud-Est).

> Navin Ramgoolam a accepté de céder le fauteuil du maire à votre candidat, à condition que son adjoint soit un Travailliste. Votre réaction ?
Je ne prends jamais de décision seul. Je consulterai les membres du Bureau politique du parti et après on avisera.

> Et si le MMM accepte aussi. Vous seriez alors face à un dilemme…
Le MMM n’a pas encore pris de décision. Nous allons discuter de la situation lors du BP du MMSD et lundi, nous animerons un point de presse pour annoncer notre choix.

> Ce que fait le MMSD ne s’apparenterait-il pas à du chantage ?

Pas du tout ! C’est une proposition honnête. Quand arrivera l’heure, nous renverrons logiquement l’ascenseur.

> La nouvelle loi est claire.Si le MMSD présente son candidat au poste de maire et que le MMM et le PTr en font autant, la candidature de votre poulain tombe aussitôt. C’est alors au ministre des Collectivités locales de trancher…

Il ne faut pas en arriver là. Les deux blocs ont dit qu’ils avaient un programme conforme au nôtre. Pourquoi faire tant de chichis ? Ils n’ont qu’à laisser le MMSD appliquer ce programme dit commun.

> Quelle est votre lecture de la performance du PTr-PMSD ?

Les rouges contrôlaient les cinq mairies. Aujourd’hui, ils n’en ont plus qu’une. Si le MMSD choisit de s’allier à eux, ils contrôleraient alors une seconde  municipalité. C’est, selon moi, un recul pour eux.

> Et pour le MMM ?

Les mauves ont réalisé une excellente performance dans les Villes-Sœurs. Aujourd’hui, ils contrôlent trois mairies. Il faut néanmoins reconnaître que les résultats sont serrés entre le MSM-MMM et le PTr-PMSD dans plusieurs villes. Les mauves avaient promis un raz-de-marée. Il n’y en a manifestement pas eu. Le MMM devrait se méfier.



Meemah Aumeer-Daharee

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Interview Popular Articles

Google+