20 December 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Jean Claude Dedans

Jean Claude Dedans

Présenté par sir Satcam Boolell, à l’occasion du Labour Revival en 1990, à l’hôtel Sunray, Dhiraj Balgobin a été admis au « inner circle » du leader du PTr. Aujourd’hui, Dhiraj Balgobin, qui se définit comme un die-hard travailliste, jette un regard rageur sur la débâcle des Rouges aux élections. Il appelle à un renouvellement de l’exécutif Rouge.
Comme Paul Bérenger ! Rama Valayden met l’échec de l’alliance PTr-MMM sur le dos de Navin Ramgoolam. Le leader des rouges aurait, selon lui, entraîné tous ses principaux lieutenants dans sa chute. D’où la nécessité, selon l’avocat Valayden, qu’il cède le leadership et agisse « comme un sage ». 
Même si les deux gros blocs s’attendaient à un meilleur taux de participation, il semble que les 68,02 % atteints à 18 heures ait mis tout le monde d’accord. Dans la matinée et avant midi, le mouvement des électeurs se faisait à pas de tortue, sous une grisaille à ne pas faire sortir de dessous  la couette.
Pourquoi une Office Manager de 30 ans milite-t-elle au sein de Lalit ?
J’ai rejoint Lalit en 2009 à cause de la lutte que ce parti mène pour la femme. De plus, son programme est axé sur le long terme. Je suis prête à le défendre.
Il dit avoir jusqu’ici souffert en silence. L’ex-député Kee Chong Li Kwong Wing, privé d’un ticket mauve, est sorti de son mutisme pour évoquer sa souffrance, le militantisme et les « divisions ouvertes, tolérées et encouragées ». Il ne demande pas à voter l’Alliance Lepep, mais…
Tuesday, 25 November 2014 09:55

Circonscription No 20 : le calme plat

Le ‘Nomination Day’ s’est passé dans le calme au No 20 qui compte 44 817 électeurs. Dès l’ouverture du centre, il y a eu un petit attroupement devant la porte d’entrée de l’école Philippe-Rivalland RCA comprenant les petits partis, alors que les deux gros blocs se sont présentés en force par la suite.
L’ancien président du Syndicat des sucres et planteur de cannes conseille au patronat et aux syndicats de se réunir autour d’une table afin d’éviter que le Premier ministre n’utilise son arme ultime : une injonction en Cour suprême. 
L’économiste Yusuf Ismaël, Chief Executive Officer de Global Finance, jette un regard critique sur notre classe politique dans son ensemble et constate qu’elle fait des promesses irréfléchies sur une base purement électoraliste. 
Le total des sommes détournées au détriment du Mauritius Sugar Syndicate (MSS) s’élève à Rs 80 millions. C’est ce qu’assure Jean-Noël Humbert, patron de l’organisme, qui rassure ses membres, notamment les planteurs, que cet incident n’affectera en rien le prix pour la récolte 2014.
Selon le programme établi samedi 1er novembre lors de la fête culturelle organisée par le Mauritius Telugu Cultural Centre Trust au Mahatma Gandhi Institute (MGI) à Moka dans le cadre de l’Andhra Day, il était prévu que Deva Virahsawmy et Pravind Jugnauth, leader de l’Opposition, prennent la parole avant le Premier ministre.
Page 1 of 33