25 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Jean Claude Dedans

Jean Claude Dedans

Selon Alain Laridon, ex-ambassadeur de Maurice au Mozambique, les leaders du PTr et du MMM ont intérêt à ne pas avoir de clash, cette fois-ci. Au risque de voir s’envoler en fumée leur 2e République. 
Le pays, dit-elle, est comme une jungle. D’où le fait que faire de la politique comme elle l’entend, c’est-à-dire autrement, n’est pas chose aisée. Le professeur Sheila Bunwaree se demande aussi comment une femme issue d’un milieu modeste peut devenir multimillionnaire en si peu de temps.
Pour le sociologue Om Varma, afin de prévenir la violence juvénile, il faut prendre le taureau par les cornes, s’attaquer à la source du mal et non trouver des solutions palliatives qui ne serviront à rien dans le long terme.
qu’on le prenne pour un déluré, il n’en a cure ! Le Dr Rajah Madhewoo, dirigeant du parti The Liberals, est persuadé de faire de la politique autrement. Il dénonce toutefois une certaine mainmise du Premier ministre.
C’est après près d’un demi-siècle que les villageois d’îlot respirent. Ils ont été désenclavés grâce à la construction d’un pont qui les relie désormais au village de Camp-Diable. C’était la fête au village, mercredi, en présence du vice-Premier ministre, Anil Bachoo, des députés de la circonscription et du directeur de Super Construction.
Même s’il concède que, pour beaucoup, il est difficile de faire la distinction, Shafick Osman, docteur en géopolitique, soutient que les ennemis des Palestiniens sont les sionistes, et non pas les juifs ou (tous) les Israéliens.  
Ashok Subron accuse Shakeel Mohamed d’avoir cédé au lobby du patronat et insiste sur le bien-fondé du vote des employés du transport en commun pour une action syndicale afin de faire appliquer les recommandations du National Remuneration Board. Quant au ministre, il dit ne pas vouloir céder à la démagogie et la pression. Il menace de ne pas présenter le rapport du NRB au Cabinet.
Il s’aligne sur le rapport de la National Energy Commission (NEC) et soutient qu’avec l’installation, d’ici 2015, de quatre nouveaux moteurs de 15 mégawatts chacun, le pays est à l’abri d’un black-out. Avec ou sans CT Power ! Le Dr Karim Jaufeerally, membre du Kolectif Lenerzi Renouvelable (KLR), soutient que le leader de l’opposition se trompe.
Sheila Bunwaree, le leader du tout nouveau parti Justice Social (PJS), était entourée de jeunes et du Dr Rajah Madhewo, lors du lancement de la formation politique.
C’est un chapelet de mesures « révolutionnaires » que prendra le Parti Justice Sociale (PJS) si ce parti accède au pouvoir, promet Sheila Bunwaree, leader de cette nouvelle formation politique lancée samedi 12 juillet. Et d’ajouter qu’il n’est pas question d’alliance « avec le ‘mainstream’ ».

Interview Popular Articles

Google+