23 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Jean Claude Dedans

Jean Claude Dedans

Pour le leader du MSM, il ne fait aucun doute que le but du Premier ministre, en présentant son projet de réforme électorale, « était de casser le Remake 2000 ». Et il est parvenu à ses fins.
Le leader du Mouvement socialiste militant (MSM), en conférence de presse samedi 26 avril, estime que c’est le Premier ministre qui a tout fait pour tuer le Remake, Selon Pravind Jugnauth, Navin Ramgoolam a utilisé la réforme électorale et la Seconde République comme une manœuvre politique. Ses discussions avec Paul Bérenger est une “move” politique et il a atteint son but : casser le Remake, personne ne fera de meeting du 1er-Mai et discréditer certains. » 
Même s’il n’a pas toujours été tendre envers Paul Bérenger, Dev Virahsawmy est pour un rapprochement du leader du MMM avec les Rouges pour diriger le pays, car pour lui, le Remake ne vaut rien et était un mort-né.
Il débroussaille le terrain dans la circonscription no 1. Doté d’une forte personnalité, il s’est déjà embrouillé avec sa camarade de parti, l’ancienne députée Sheila Grenade. Ah Fat Lan Hing Choy rétorque qu’il ne court pas après une investiture, mais qu’il l’accepterait si son leader la lui offrait.
Même si Xavier-Luc Duval a admis que le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) a reçu Rs 500 000 d’Apavou Holdings, le président du Parti travailliste (PTr) a maintenu en conférence de presse samedi 12 avril, qu’autant qu’il le sache les rouges « n’ont rien reçu de ce groupe hôtelier ».
Réforme électorale, cadavres envoyés à une école de médecine, vol dans le port, mesure de l’Information and Communication Technology Authority pour freiner l’importation de téléphones mobiles dernier-cri… Autant de sujets requérant l’éclairage d’un homme de loi. 
Il y en a de partout. Les buissons envahissent plusieurs quartiers de Pte-aux-Sables, surtout au Morcellement Rey. Sans compter les nombreuses maisons abandonnées ici et là. Cela constitue un vrai danger, surtout pour les femmes et les enfants.
Que fait un opérateur touristique aussi loin de son domaine, sur le terrain politique ? C’est la question que l’on pourrait, à première vue, se poser. Mais Ajay Jhurry, président de l’Association des Tour Operators (ATO), semble être à l’aise sur les deux terrains. Et ses réponses ne manquent pas d’intérêt. 
« Le document a testé plusieurs scénarios et donne un avant-goût vers quoi le pays se dirige. Les craintes ont été atténuées et ce Livre blanc vient corriger des anomalies de notre système électoral et les injustices, car souvenez-vous des résultats de 1982 et de 2000, qui ont joué contre le PTr malgré un fort pourcentage de votes », a déclaré le président du PTr en conférence de presse samedi 29 mars.
Une réforme électorale, selon le dirigeant de Lalit, est plus qu’improbable avant les prochaines élections générales. Pourquoi ? Selon Ram Seegobin, Navin Ramgoolam aurait trop peur d’une lutte à trois, car le MMM n’aurait plus besoin d’alliance.

Interview Popular Articles

Google+