19 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Friday, 29 June 2012 11:00

Costa neo Romantica : Un voyage de rêve Featured

Rate this item
(3 votes)
Décidément, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Avec la récession en Europe et la baisse de l’euro par rapport à la roupie, une croisière en Méditerranée n’a jamais été aussi abordable. On peut dans certaines promotions compter pour moins de Rs 25 000 par personne pour une croisière d’une semaine à travers trois pays européens, gîte et tous repas sur le paquebot compris. Le nec plus ultra est de voyager sur un des palaces flottants opérés par Costa Croisières. Votre humble serviteur a de nouveau fait l’expérience récemment par l’entremise d’Atom Travel.

Le Costa neo Romantica

Le paquebot fait 219 mètres de long, comporte 11 niveaux et transporte 1,356 passager en sus des 600 membres d’équipage. Il a été retapé de fond en comble, l’an dernier, au coût faramineux de Rs 3,6 milliards.

Remis en service en mars dernier, il ne jure que par le luxe, dans les moindres détails. Les divers ponts, relevés d’objets d’art originaux, portent des noms évocateurs : Paris, Londres, Monte-Carlo, Madrid, Copenhague, Amsterdam, Veronne, Vienne. Il propose des services gratuits : piscine, jacuzzi, gym, jeux de société, et autres activités récréatives organisées par les équipes d’animation. Le repas est servi en abondance, à toute heure de la journée et jusqu’à fort tard dans la nuit.

Au fait, c’est le voyage aller et retour aux ports d’embarquement et de débarquement, respectivement, à partir de Maurice, qui coûte le plus cher. Il faut compter au moins Rs 31,000 pour un aller/retour vers une capitale euro­péenne, en classe économie. Pour notre part, nous avons embarqué à Marseille et débarqué au Havre, en France. Et puisque ce n’est pas tous les jours que l’on se rend en Europe, autant profiter de son séjour pré et post-croisière.

Nous avions choisi de partir sur Paris, pour un week-end dans la capitale française, avant de prendre le TGV (train à grande vitesse), à destination de Marseille. Histoire de savourer la campagne française. Le trajet dure trois heures et demie et coûte environ 80 euros par personne, ticket achetable à l’avance via Internet. Arrivés à la gare Saint-Charles à Marseille, nous avons pris un taxi pour nous rendre sur le quai où mouillait le Costa neo Romantica. Coût du trajet d’une durée de 20 minutes : vingt euros.

Grâce à l’organisation rodée de Costa Croi­sières, l’embarquement est passé comme une lettre à la poste. Il faut dire que les Mauriciens n’ont pas besoin de visa pour circuler à travers les pays européens faisant partie de l’espace dit Schengen, soit la grosse majorité des pays de l’Union européenne. Cela facilite grandement les choses. Dire que Sarkozy voulait remettre l’accord Schengen en question ! Heu­reu­sement, pour le para­phraser, que le con s’est cassé.

N’empêche, les passe­ports restent en possession du service clientèle à bord et sont restitués à l’issue de la croisière. On a droit à des photocopies, juste au cas où... De toutes les façons, la carte Costa est un passe-partout. Tout cela est pris en charge par le service clientèle qui veille aussi à vous livrer vos bagages directement à la cabine.

Donc, bienvenue à bord, relax, le farniente ne fait que commencer. Et comment ne serait-on pas dans un tel état d’esprit, lorsque coupé (volontaire­ment) du reste du monde, l’on se retrouve sur un palace flottant qui n’a rien à envier aux meilleurs hôtels quatre-étoiles ?

Excursions : trois façons de procéder

- Prenez un forfait excursion avec Costa à Rs 1,200 par personne pour des visites guidées de trois heures ; ou à Rs 3, 200 pour des excursions d’une journée.

- Dans certains ports Costa organise des navettes qui vous déposent et recueillent en ville à raison de Rs 280 par personne. De là vous vous baladez tranquillement ou prenez un car touristique hop in- hop off qui fait le tour des sites les plus importants de la ville. Selon les villes, le tarif est en moyenne Rs 1,000 par personne. Vous montez et descendez quand vous voulez. Pratique si l’on veut faire le plein d’une ville en quelques heures.

- Sinon, organisez-vous en groupe et réquisitionnez un minibus ou un taxi. C’est pratique pour visiter les sites lointains entre amis et à sa guise. Ainsi à l’initiative de Caroline Chen, l’infatigable responsable de l’agence Atom, nous avons pu, entre amis, « faire le pèlerinage » à Fatima et à Saint-Jacques de Compostelle. De grands moments d’émotion sur lesquels nous reviendrons.

À ne pas rater

Les dîners à la carte ou les soirées de gala données par le commandant, les divers spectacles du soir pour toutes tranches d’âge. Pour ceux qui ont de l’argent à dépenser et veulent se faire plaisir sans compter, il y a un restaurant gastronomique italien, le casino, un spa de luxe, des boutiques duty free. Petit conseil malin : attendez au dernier moment avant d’acheter montres, parfums ou autres objets souvenir. Vous bénéficierez de remises allant jusqu’à 40% !Les soins spa tombent à un tiers du tarif normal, de même que le blanchissage de vos vêtements.

France, Espagne et Portugal en une semaine

C’est bien de faire le farniente à bord, mais on ne traverse pas les grandes villes d’un continent pour rester à bord. Adieu grasse matinée et cap sur les excursions à terre.  Marseille, Barcelone, Cadix, Lisbonne, Vigo, Satander, Le Havre. Deux villes françaises, deux espagnoles et deux portugaises en l’espace d’une semaine. C’est cela aussi la magie d’une croisière qui vous transporte, alors que vous dormez, dans une nouvelle ville chaque matin.

À vous les paysages, les monuments, l’archi­tecture, la nourriture du terroir, les objets introuvables ailleurs. Et ce petit bonheur, tout bête de humer le parfum d’un pays étranger ! Nous vous l’avions dit, il y a une vie avant et après la croisière. Nous avons passé une nuit au Havre afin d’avoir l’occasion de visiter la vieille et belle bourgade de Honfleur. Rien que le nom en dit long. À quelques kilomètres de là, les côtes de Normandie où se trouvent les vestiges du grand débarquement de la Seconde Guerre mondiale. Ce sera vivement la prochaine.


Informations complémentaires : Atom Travel, tel 212 1136





Last modified on Friday, 29 June 2012 13:01
Le Defi Plus

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Magazine Popular Articles

Google+