29 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 02 October 2011 12:35

Dr Satyendra Kumar : « Les causes exactes du cancer du cerveau sont inconnues »

Rate this item
(0 votes)

Le Dr Satyendra Kumar, un neurochirurgien de renommée mondiale vient d’intégrer l’équipe de l’hôpital Apollo Bramwell (ABH).

Le Dr Kumar apportera son expertise dans le domaine de la neurochirurgie et interviendra sur des cas compliqués. Le Dr Satyendra Kumar a une grande expérience de la chirurgie du cerveau. Il offrira aux Mauriciens un service de qualité dans la neurochirurgie, a indiqué le directeur des services médicaux d’ABH, le Dr Ramaswamy Vengadasalam : « Le Dr Satyendra Kumar est venu consolider l’équipe médicale du département de neurologie ».

Le Dr Satyendra Kumar, d’une part, estime qu’ABH a tous les outils nécessaires pour pratiquer les interventions chirurgicales les plus délicates dans le domaine de la neurochirurgie. D’autre part, le chirurgien affirme qu’avec ABH, Maurice peut se vanter d’avoir un hôpital hautement distinctif. « En matière de neurochirurgie, ABH offre des soins de qualité avec des équipements biomédicaux  aux normes internationales », a fait ressortir le Dr Ramasawmy Vengadasalam.

« Les causes exactes du cancer du cerveau sont inconnues. On appelle tumeur cérébrale primitive un cancer du cerveau qui prend naissance dans le cerveau. Il peut se propager aux régions avoisinantes du cerveau et les détruire. Des métastases d’un cancer du sein, du poumon, de la peau ou des cellules sanguines (leucémie ou lymphome) peuvent également se propager au cerveau. Ces groupes de cellules cancéreuses peuvent alors se multiplier dans une région unique ou dans plusieurs parties du cerveau », explique le Dr Satyendra Kumar.

On appelle cancer du cerveau les plusieurs formes de tumeurs susceptibles de se développer dans le cerveau. « Elles sont créées par le développement anormal et anarchique de divisions cellulaires à partir d’une cellule du cerveau lui-même ou dans une cellule métastasique exportée d’un cancer situé dans une autre partie du corps », dit le Dr Satyendra Kumar.

Téléphones cellulaires
Parmi les causes connues du cancer du cerveau, on retrouve les radiations, une immunosuppression (par exemple les personnes qui prennent des médicaments qui affaiblissent le système immunitaire, les personnes atteintes du VIH/Sida), une exposition sans précédente au chlorure de vinyle, produit chimique utilisé pour la fabrication des plastiques. Les utilisateurs de cellulaires sont très exposés au cancer. Selon le Dr Satyendra Kumar : « les rayons émis par les tours qui transmettent les ondes cellulaires et l’utilisation de l’appareil inquiètent. Une heure d’utilisation d’un téléphone portable augmente par 10 fois le risque d’un cancer du cerveau ».

Symptômes variés
Les symptômes d'une tumeur du système nerveux central sont liés à son emplacement, explique le médecin. Les symptômes les plus répandus comprennent les maux de tête, les vomissements et, parfois, des crises d'épilepsie ou l'ataxie (perte d'équilibre). Les symptômes résultent de la destruction, de l'envahissement ou de la compression du tissu cérébral, un effet de masse, de la tumeur.

Ces symptômes sont causés par une élévation de la pression intracrânienne et l'irritation d'une partie adjacente du cerveau ou des dommages subis par celle-ci. Des troubles mentaux, un ralentissement intellectuel et de l'activité, un comportement dépressif, la somnolence, la léthargie, des difficultés de compréhension, des modifications de la personnalité, des troubles du comportement, une altération des facultés mentales, des épisodes psychotiques, des troubles de l'humeur ou du caractère peuvent également révéler une tumeur cérébrale.

Causes possibles
L’âge est lié au cancer du cerveau qui survient généralement chez des adultes entre 40 et 70 ans, et chez les enfants entre 3 et 12 ans. Les hommes sont plus à risques d’avoir un cancer du cerveau agressif, alors que les femmes sont plus à risques de méningiome, tumeur bénigne la plus courante. Enfin, le cancer du sein ou du poumon augmente le risque de développer un cancer du cerveau.

Fonctionnement
Tout comme un processeur gère l’ordinateur, le cerveau est au cœur de l’existence de l’humain. Il est à l’origine du mouvement, des pensées et des impulsions. Quand une tumeur cancéreuse est présente au cerveau, elle altère de nombreuses fonctions du corps, contrôlées par des impulsions électriques qui sont envoyées par le cerveau. Beaucoup de gens perdent leur mobilité, la parole, et sont soumises à de multiples mouvements incontrôlables du corps.

Prévention
Pour prévenir le cancer du cerveau, il est conseillé d’éviter le contact direct avec le téléphone cellulaire quand un appel est effectué car il utilise alors sa puissance maximale. Il est suggéré d’attendre que la connexion soit établie avant de porter le téléphone à l’oreille. Utilisez un équipement mains libres ou encore une oreillette.

L’utilisation quotidienne du téléphone cellulaire par les enfants n’est pas souhaitable, leur corps n’étant pas tout à fait formé. On prétend que les enfants pourraient absorber trois à quatre fois plus d’ondes électromagnétiques qu’un adulte.

Parlez au téléphone cellulaire lorsque la réception est bonne, en vous fiant aux barrettes de signal de réception qui sont affichées la plupart du temps en haut et à gauche de l’écran de l’appareil. Si la réception est très mauvaise, le téléphone doit travailler plus fort pour établir la communication, donc le rayonnement est au plus fort.

Parmi les autres mesures préventives, il est utile de connaître l’historique médical de la famille. Informez un médecin de ce qui est préoccupant. Consultez tous les quatre à six mois pour les scans du cerveau si cela est nécessaire. Soyez en bonne santé, une vie plus saine favorise une vie plus longue et plus heureuse. Bannissez le tabac et l’alcool et pratiquez une activité physique.

Pendant la grossesse, il semble qu'un bon apport en vitamines, voire la prise de compléments alimentaires multivitaminiques, réduise de 30 % à 40 % le risque de cancer cérébral chez l'enfant.

Profil
Avant de se joindre à l’hôpital Apollo Bramwell, le Dr Satyendra Kumar a exercé pendant 20 ans dans divers hôpitaux Apollo, ainsi qu’au Ford Hospital à Patna, dans l’état du Bihar. Fellow de la Nagoya Health University du Japon, il est un spécialiste des troubles du cerveau, de la moelle épinière et du système périphérique nerveux.

Le Dr Kumar est membre de diverses associations, telles que la Société de neurologie de l'Inde, la Skull Base Society of India, la Vascular Surgery Society of India, la Spine Society of India et l’International Spine Society.

Les traitements qui sont disponibles à Apollo Bramwell incluent, entre autres : la microneurochirurgie des tumeurs de cerveau et des tumeurs de la base du crâne, la chirurgie vasculaire des anévrismes et des malformations vasculaires, l’endoscopie et l’endoscopie assistée par une chirurgie du cerveau - spécialement pour les tumeurs des ventricules et le traitement de l'hydrocéphalie.


Naznee F.Burtally

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Magazine Popular Articles