24 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 13 January 2013 11:40

Mauvais diagnostic sur une Française ? – Elle a failli se faire enlever un kyste inexistant Featured

Rate this item
(0 votes)
Le nombre d’allégations de négligence médicale enregistrées augmente chaque année. Une centaine de cas se trouvent devant le Medical Council. Mais pour toute enquête, il faut une plainte en bonne et due forme. Sans quoi, aucune enquête ne peut être enclenchée...
Une énième allégation vient de la déclaration de Sévérine Michaud, en vacances à Maurice récemment. Cette Française de 34 ans dit avoir  échappé de justesse à une opération d'urgence d'un kyste à l'ovaire. Elle estime qu’il y a eu négligence médicale dans son cas.

Cependant, le ministère de la Santé affirme n’avoir reçu aucune plainte à ce sujet jusqu’à présent. « Si la patiente avait enregistré une plainte, nous aurions pu faire une enquête. Le ministère n’est en possession d’aucune plainte ou document concernant ce cas à ce jour », explique le ministère de la Santé.

En vacances depuis le 31 décembre à Maurice, cette Française a fait le déplacement pour assister au mariage d’une amie. Tout commence le 2 janvier dernier, quand elle ressent de fortes douleurs au bas-ventre, au dos et au rein droit. Elle décide de consulter un médecin dans une clinique proche du campement où elle est installée. 

Après des radios qui n’ont rien révélé, le médecin lui propose de prendre l’avis d’un gynécologue, car, selon lui, le problème pourrait être d’ordre gynécologique. « Dans l'état où j'étais, j'ai pensé qu'il pouvait avoir raison et j'ai accepté de me faire ausculter », déclare-t-elle.
À sa grande surprise, elle apprendra par le gynécologue qu’elle souffre d’une hémorragie provoquée par un kyste sur son ovaire droit. Ce qui laisse perplexe Sévérine Michaud, qui affirme n’avoir jamais ressenti des douleurs au bas-ventre avant ce jour. Le gynécologue propose d’enlever le kyste par la technique d’endoscopie.

Calculs rénaux
Cependant, elle n’est pas convaincue par le diagnostic du gynécologue et cherche conseil auprès de ses amis mauriciens. On lui recommande d’aller dans une autre clinique des hautes Plaines-Wilhems. Elle s’y rend et à sa grande surprise, après plusieurs examens, le médecin lui annonce qu’elle a des calculs rénaux.

Le même jour, ses calculs sont enlevés, sans intervention chirurgicale. « Il n'a pas eu à m'ouvrir le ventre. L'évacuation des pierres s'est faite en douceur et sous anesthésie », précise Sévérine Michaud.
La jeune Française a regagné son pays depuis quelques jours, mais elle a déclaré qu’elle n’oublierait jamais cette mauvaise expérience. « On a failli m’ouvrir le ventre pour un kyste qui n’existait pas. Comment peut-on jouer avec la vie des patients de cette façon ? » dit-elle.

Négligence médicale
Au total, 100 cas de négligence médicale alléguée ont été rapportés au Medical Council entre 2010 et 2012. Ce sont les chiffres donnés par le ministre de la Santé, Lormus Bundhoo, en réponse à une interpellation en mai dernier. 13 de ces cas font actuellement l’objet d’une enquête par les autorités. 24 cas ont été classés après enquête. 13 enquêtes ont été référées au Medical Council. Les conclusions de cet organisme sont attendues.

Odeurs vaginales
Un déséquilibre dans le niveau d'acidité dans le vagin peut entraîner de mauvaises odeurs. L'odeur vaginale peut gêner de nombreuses personnes. Cette odeur peut devenir intolérable. Presque toutes les femmes doivent faire face à cette situation à un certain moment dans leur vie.

« Il y a l’odeur naturelle du vagin et la mauvaise odeur. C’est à cette dernière qu’il faut faire attention. Parfois, ce changement d’odeur peut indiquer une condition médicale et peut-être également des infections vaginales », indique le Dr Khodabaccus, gynécologue.  Par ailleurs, elle précise que les femmes devraient être sensibles à la santé et à l’hygiène de leur vagin. « Un vagin faisant l’objet d’une bonne hygiène et en bonne santé dégage une odeur agréable », fait-elle ressortir.

L’odeur vaginale est principalement causée par des infections, que l’on peut contracter par des maladies sexuellement transmissibles, la fellation et le coït normal. Le vagin est un organe qui se nettoie par lui-même, ajoute le médecin. Il explique qu’« il n’est d’aucune utilité d’utiliser du savon. Laver les lèvres, seulement avec de l'eau, pour le garder propre. Les bactéries qui survivent dans la zone d’entrejambe sont souvent la cause de l’odeur vaginale. Pour se débarrasser de toute odeur, il faut porter des vêtements de coton, éviter les synthétiques. Appliquez du talc ou une poudre spécialement conçue pour combattre cette condition sur les zones infectées. »

D’autre part, pour éviter l'odeur vaginale, enlevez la substance blanche, appelée smegma, de la zone clitoridienne. Vous pouvez empêcher l'accumulation de smegma près du clitoris en rinçant la zone à l'eau chaude.

Selon elle, les désodorisants vaginaux sont parfois nuisibles, car ils peuvent perturber l'équilibre sain et normal de bactéries dans la cavité vaginale. « Les odeurs désagréables peuvent être le signe d'une condition médicale potentiellement sérieuse, et les vaporisateurs et les déodorants peuvent cacher cette condition », précise cette dernière.

Pour un milieu vaginal sain, n'utilisez pas de produits chimiques agressifs. N’utilisez pas de gel pour le bain, savon, crème et d’autres produits à proximité de la zone vaginale. Les conditions vaginales bactériennes peuvent provoquer une odeur nauséabonde. Consultez un médecin pour la prescription. L’automédication peut entraîner des complications et des infections graves qui peuvent affecter la capacité future à procréer.



Naznee F.Burtally

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Magazine Popular Articles

Google+