21 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 27 January 2013 11:45

Album d’un patriote – Guilliano Méyépa veut aider à bâtir la « Nasion Morisienn » Featured

Rate this item
(0 votes)
Destiné, selon son auteur, au peuple mauricien, l’album « Nasion Morisienn » est sorti le 21 décembre dernier. Il s’agit du deuxième album de Guilliano Méyépa, qui comporte 10 chansons parlant de Maurice et des pays avoisinants, et dont le morceau-phare est « Diolinda Agalega ». Le clip vidéo sera bientôt en tournage.
Le titre donne déjà une idée du contenu. « Nasion Morisienn », second album de Guilliano Méyépa, contient à la fois des ségas modernes ainsi que deux slows, l’un en kreol et l’autre en français. C’est un opus, selon l’auteur, qui « transpire le patriotisme ». Guilliano Méyépa indique qu’il a mis les bouchées double « afin d'offrir ce qu'il y a de mieux aux Mauriciens ».

Après plusieurs années d'hibernation (son premier album date de 2002), le chanteur s'est réveillé pour chanter le pays qui l’a vu naître. « C'est une force divine qui m’a aidé à réaliser ce produit », nous a déclaré Guilliano Méyépa. Chanteur depuis son jeune âge, ce père de famille nous raconte que l'occasion lui a été donnée de voguer vers des terres inconnues. Son voyage le plus marquant a été à Agalega.

Cette expérience, il l’a raconte dans le titre-phare de l’album, la chanson « Diolinda Agalega ». Il s’agit d’une histoire qui a marqué toute cette partie de l'océan Indien. Elle se niche dans un livre écrit par le prêtre Roger Dussercle au 20e siècle, intitulé « Agaléga Petite Ile », qui parle du périple du prêtre dans les îles de l'océan Indien. Guilliano Méyépa s’en est inspiré pour sa chanson. « Pour la conception de mon album ‘Nasion Morisienn’, je me suis aussi documenté sur l'histoire d'Agalega. Je me suis inspiré de la vie de ses habitants. Agalega renferme beaucoup d'histoires qui méritent d'être dévoilées », souligne le chanteur.

Les autres chansons qui figurent sur l'album sont : « Chez nous », « Nasion morisienn », « Noun vint apre dodo », « Nou al bor la mer », « Prezerv to kiltir », « Notre amitié », « Travayer », « L'espwar nou anset », « Spor dan lecor », « Korel nou koze » et « Nou zoli ti zil ». La plupart de ses chansons, sauf « Notre amitié » et « Preserv to kil tir », sont en français. Les sujets traités dans l'album sont : le sport, le dodo, les souvenirs de l'enfance, la culture et nos ancêtres.

« Dès que j’ai commencé à travailler sur ce projet, je n'ai pensé qu'à une seule chose : faire passer mes messages à mes compatriotes. Je sais que beaucoup n'ont pas idée de la chance que nous avons de vivre dans un pays multiculturel. Les chansons figurant sur l'album feront beaucoup parler du produit musical. Même si l'album ne touche pas la perfection, je demande au public d'écouter ne serait-ce qu'une fois les chansons. Il se pourrait bien que l'une d'entre elles vous apporte un peu de réconfort », soutient Guillano Méyépa.



Fernando Thomas

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Magazine Popular Articles

Google+