07 May 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin

Avoir un diplôme en statistiques, estime Ishrat Cassim, ne signifie pas forcément qu’il faut travailler dans une grande entreprise ou dans la Fonction publique. Pour ce jeune entrepreneur de 24 ans, c’est plutôt un passeport vers l’auto-entreprenariat. Rencontre.
Travaillant sept jours sur sept, Samad Hasan est vulcanisateur depuis 27 ans. Marié et père de quatre enfants, il s’y adonne corps et âme afin d’offrir un avenir meilleur à ses enfants. Passionné par son métier, Samad déplore, toutefois, les difficultés qu’il rencontre pour obtenir des prêts bancaires.
Sunday, 18 January 2015 14:00

Stephane Toussaint : comme un ‘orange’ pressé Featured

Written by
Stephane Toussaint est passé, en quelques jours, d’un stade d’enseignant à celui de parlementaire. Fraîchement nommé Private Parliamentary Secretary (PPS) du MSM, cet enfant de « Cité Malherbes », Curepipe, lève un brin de voile sur sa personnalité considérée comme atypique et le pourquoi de cette queue de cheval et de son éternelle chemise orange qu’il porte quotidiennement. Il se considère être un homme pressé… 
Sa nature optimiste, son dynamisme et sa passion pour l’entreprenariat et le soutien de la famille, ont amené Sanya Chummun à devenir une chef d’entreprise. Créée il y a tout juste quelques mois, la compagnie offre des services de blanchisserie. Rencontre.
Âgée de 31 ans et mère de deux enfants, Marie Janessa Prudence, éducatrice à l’école préprimaire ‘Les Liliputiens’, affiche sa joie et son amour à travailler avec les enfants en bas âge. Développer les potentiels académiques, émotionnels, personnels et physiques de ses élèves demeure sa priorité.
Caroline Pierre Jean n’est plus l’étudiante en coiffure qu’elle était il y a trois ans. Après avoir décroché un diplôme en coiffure en 2010, la jeune femme de 23 ans a passé avec succès deux autres diplômes. Elle est dorénavant spécialiste en maquillage, en manucure et en pédicure. Elle s’est également spécialisée dans le domaine des extensions pour ongles.
Âgée de 25 ans, Sahanah Mohamdally jongle avec les couleurs et la texture pour donner un éclat aux visages et un sourire aux lèvres de nombreuses femmes. Maquillage de type ‘bronzage’, ‘glamour’, ‘naturel’, ‘smoky’…  Sa trousse de maquillage regorge de couleurs. Pour elle, la satisfaction de ses clients demeure la priorité. Rencontre avec Sahanah…
Le marché de la beauté et du bien-être est un secteur porteur et lucratif. C’est ce qu’avance la directrice de Shayeen Beauty Spa et Shayeen Beauty Training Centre. Esthétique, coiffure, maquillage, massage ou encore la formation : elle connaît son métier jusqu’au bout des doigts.
Saturday, 03 January 2015 10:00

Narendranath Gopee : son combat aux côtés des fonctionnaires Featured

Written by
« Je me jette à fond dans la bataille quand je sens au plus profond de moi que je me bats pour une juste cause. C’est ma philosophie de la vie », confie Narendranath Gopee, en nous parlant de son engagement syndical. Depuis trois ans, il préside à la destinée de la Federation of Civil Services & Other Unions (FCSOU), l’une des plus importantes fédérations syndicales de la Fonction publique.
Sunday, 28 December 2014 14:00

Dans la peau… D’un billet de Rs 25 Featured

Written by
Je suis ce petit billet de Rs 25 qui ne vous rendra pas plus riche ni plus pauvre. En cette fin d’année, vous en avez plein les poches. Je suis ce billet qui restera dans la chaleur de votre porte-monnaie, alors qu’il y a des mains qui n’attendent que moi, pour donner du baume à leurs cœurs. 
Si Facebook est un réseau social où les Mauriciens passent leur temps à communiquer avec leurs proches, partager des photos ou encore se faire des amis, pour Elizabeth Catherine, par contre, c’est une plate-forme pour faire de bonnes affaires. À 20 ans seulement, Elizabeth Catherine détient le titre ‘entrepreneur’.
Sunday, 21 December 2014 14:00

Dans la peau de... Vikram Hurdoyal, l’homme aux 9 975 voix Featured

Written by
Mis à part les électeurs de la circonscription n° 10, le reste de la population ne me connaissait pas. Du moins, pas avant la proclamation des résultats. En effet, je suis le seul candidat d’un petit parti à avoir recueilli 9 975 voix. De quoi donner des sueurs froides aux deux grandes alliances.