22 December 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 25 November 2012 12:18

Peeresh Gopaul – Cadre de profession, animateur radio par passion Featured

Rate this item
(6 votes)
Pour Peeresh Gopaul, tout est une question de gestion du temps et de confiance en soi. Pour Peeresh Gopaul, tout est une question de gestion du temps et de confiance en soi.
Depuis sa tendre enfance, il a été bercé par la musique. Aujourd’hui, Peeresh Gopaul, un cadre de l’aviation,  a gravi les échelons pour devenir l’un des animateurs préférés de radio en ligne.
Avec une grande assurance, cet habitant de Vacoas sait entretenir les auditeurs. La tchatche est son atout dans sa conquête de nouveaux cieux dans le monde des RJ. Rencontre.

Il n’est pas seulement beau parleur, mais sa voix est aussi envoûtante. Depuis plus d’un an, Peeresh Gopaul s’adonne à sa passion pour le RJ sur une radio en ligne. C’est chaque lundi de 21 heures à minuit qu’il anime le « kitoler Show ». Il en est même la pierre angulaire. Une émission qui lui tient à cœur car il se sent proche de ses auditeurs. Il prépare bien en avance son émission et ne laisse rien au hasard.

Sa première découverte musicale, Peeresh Gopaul l’a fait alors qu’il était encore bambin. « Souvent, ma maman écoutait des chansons. Je fredonnais avec elle. Depuis, la musique m’inspire », relate ce cadre de l’aviation. Par la suite, c’est à l’âge de 8 ans, que découvre le DJing. Les platines et le mixage finiront par le conquérir. Il sera connu comme DJ Masterzik. Il se laissera envoûter…

Entre-temps, en parallèle avec ses études au collège Saddul, le jeune homme de 25 ans continue à suivre son chemin déjà tracé dans le monde musical. Toutefois, il avance qu’il n’a jamais mélangé passion et éducation. « J’ai tout le temps mis l’accent sur ce qui était le plus important et ce qui l’était moins. C’est ainsi que je me suis appliqué à fond dans mes études, qui étaient ma priorité », poursuit-il.

Royaume-uni
Après ses études secondaires, l’habitant de Vacoas met le cap sur le Royaume-Uni. C’est plus précisément à la Greenwich University qu’il poursuit ses études. Sa passion pour la musique et le DJing ne s’estompe guère. Au contraire, il déniche un emploi comme animateur dans une radio communautaire au pays de sa Majesté. Ainsi, à 18 ans, débute sa première aventure radiophonique. « Je travaillais pour cette radio à temps partiel. Cela a été une très riche expérience. Découvrir cette sphère m’a permis de côtoyer, certes, pas physiquement, mais quand même de personnes de différents caractères, âges et autres », soutient le jeune homme.

Cela fait maintenant deux ans que Peeresh Gopaul est de retour au bercail. Il exerce comme cadre dans le milieu de l’aviation. Cependant, il n’a pas mis de côté sa passion pour la radiophonie. En collaboration avec d’autres jeunes, Peeresh a mis sur pied une radio en ligne. « Au début, c’était difficile de se faire connaître, mais petit à petit les choses ont évolué. Il faut dire que la radio, c’est un autre univers. Il est essentiel de pouvoir capter l’attention des personnes qui vous écoutent », affirme-t-il.

Différentes croyances
Aujourd’hui, le cadre explique qu’il a découvert une autre facette de son caractère. Il est devenu un véritable téméraire ; ce qui l’aide d’ailleurs à être plus productif sur le plan professionnel. « La radiophonie m’a beaucoup enrichi. Que ce soit au niveau parlé ou concernant le “decision-making”, je suis plus confiant. Toutefois, être animateur radio demande beaucoup de travail et d’endurance », souligne Peeresh Gopaul.

Comment arrive-t-il à jongler entre ses engagements professionnels et ses activités radiophoniques ? Le jeune homme avance encore une fois, qu’il faut savoir ce qui est prioritaire. Néanmoins, Peeresh Gopaul soutient qu’une gestion de son temps l’aide énormément. « La semaine, je me consacre à mon travail et durant mon temps libre, je prépare mon émission. Il suffit de bien gérer son temps. C’est la solution que j’ai trouvée », confie-t-il.

Celui qui aime rencontrer des gens de différentes croyances et qui a un penchant pour les travaux communautaires, estime que tout le monde a le potentiel d’accomplir ce qu’il souhaite le plus. « Il suffit de croire en soi et de tout mettre en œuvre pour pouvoir l’atteindre. C’est un peu ce que j’ai fait. Cependant, il faut aussi penser à son avenir : la clé de la réussite est de poursuivre ses études », conseille le cadre.

Culminant des expériences et continuant à forger sa personnalité, Peeresh Gopaul, qui est au summum de la réussite, avoue qu’il n’est pas prêt de s’arrêter en si bon chemin…

Adila Mohit

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus