24 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 13 January 2013 10:49

Romance sous les tropiques Featured

Rate this item
(1 Vote)
Elle trouve l’amour en cherchant les maîtresses de son mari. Véronique Brutout, 44 ans, s’est mariée à trois reprises. C’est en recherchant les maîtresses de son troisième époux sur Internet que cette Belge est tombée sur l’homme de ses rêves. 
Laurant Deswarte, un Français de 41 ans, est né le même jour, le même mois et la même année que l’ex-mari de Véronique Brutout. Ils étaient donc faits pour se rencontrer… et ils se sont établis à Maurice.
C’est une femme épanouie que nous avons rencontrée à son domicile, à Flic-en-Flac. Après l’échec de trois mariages, Véronique est aujourd’hui une femme comblée. La raison de son bonheur : Laurant, un homme qu’elle a rencontré sur Badoo, un site de rencontres, par le plus pur des hasards.

Leur histoire d’amour ressemble beaucoup à un roman à l’eau rose. Véronique et Laurant sont ensemble depuis plus d’un an. Assis l’un à côté de l’autre, ils nous racontent cette rencontre pour dire le moins insolite…

Véronique aime Maurice depuis l’enfance. Elle fait le va-et-vient entre sa Belgique natale et notre pays. Après son troisième mariage, Véronique s’est installée en France avec son époux. Ce dernier était, selon Véronique, un « hommes à femmes ». « Il cherchait toujours à faire de nouvelles conquêtes sur les sites de rencontre. Puis, il allait rencontrer les femmes avec qui il discutait sur la toile », raconte-t-elle.
Véronique dit avoir essayé de le raisonner. En vain ! « Je savais qu’il me trompait. J’étais au courant qu’il avait plusieurs amantes qu’il voyait régulièrement. Je l’ai même surpris à plusieurs reprises à donner des rendez-vous à des femmes. Mais il niait toujours », explique-t-elle.

Puis, il y a eu un incident qui a tout changé dans sa vie. « Un jour, alors qu’il était pressé de se rendre au boulot, il a laissé son ordinateur portable. J’ai ouvert le dernier site sur lequel il naviguait et je suis tombé sur Badoo, célèbre site de rencontres », explique-t-elle.

Conversation
Une ‘conversation’ attire son attention. « J’ai vu les messages qu’une femme et lui sont échangés. J’en ai été affolée. J’ai alors fait une mauvaise manipulation et je suis tombé sur le ‘profil’ d’un homme qui est né le même jour, la même date, le même mois et la même année que mon mari. Curieuse, j’ai voulu en savoir plus sur lui », ajoute-t-elle.

C’est surtout la photo du type en question qui intéresse Véronique. Elle crée un compte sur le site et entame une conversation avec l’homme en question. Elle se dit que c’est peut-être l’homme de ses rêves. « Après avoir fait connaissance, je l’ai invité à dîner dans un petit restaurant dans le sud de la France. Lors de notre rencontre, mon cœur battait la chamade. J’ai vite réalisé qu’il était l’homme de mes rêves. Il avait tout pour plaire, notamment un sourire qui ne quitte presque jamais son beau visage. Il est bien bâti, a des yeux bleus qui brillent… Puis, c’est un gentleman », fait remarquer Véronique.

Les rencontres entre Véronique et Laurant se suivent et ils décident de vivre ensemble. Laurant était célibataire quand il a rencontré Véronique. Pour lui, il n’y avait aucun problème à se mettre en couple avec une femme qui s’était mariée plusieurs fois dans le passé. D’autant que l’amour qu’il éprouvait pour Véronique était plus fort que tout. « Véronique est la femme de mes rêves. Celle que j’ai tant recherchée. J’ai eu plusieurs aventures dans ma vie, mais celle avec Véro est unique et spéciale. Je n’ai pas de mots pour le décrire », confie Laurant.

C’était au départ un peu difficile pour Laurant d’accepter de venir vivre à Maurice. Mais Véronique l’a convaincu après plusieurs séjours que les deux ont effectués chez nous. « Je connais Maurice par cœur. Je me sens Mauricienne », affirme Véronique. Quant à Laurant, ce qui l’a séduit, outre le fait d’être aux côtés de sa belle, c’est « la mer, le soleil, la plage, les plats mauriciens, la culture, les gens... »

Mariage sous les tropiques
Depuis l’adolescence, Laurant, qui est d’origine française, rêve de se marier dans un pays tropical. Veronique l’a fait découvrir Maurice et il a été séduit. Le couple compte d’ailleurs se marier en avril prochain. « Nous finalisons les derniers détails. Nous voulons un mariage sur la plage de Flic-en-Flac avec des invités vêtus de blanc et pieds nus sur le sable », dit le couple. Laurant a d’ailleurs lancé son propre business à Maurice depuis peu.

Veronique, qui est esthéticienne, se met au service des jeunes mariés. Elle propose toute une série de soins pour les mains et les pieds. Elle compte ouvrir des boutiques dans lesquelles elle vendra des produits européens haut de gamme très prochainement.

Un passé difficile
Véronique a un passé difficile qu’elle a aujourd’hui surmonté. Mariée à 18 ans, son bonheur a été de courte durée. Celui qui faisait battre son cœur depuis son adolescence est décédé deux ans après leur mariage. Cela a pris deux ans à Véronique pour faire son deuil. « Petit à petit, j’ai repris goût à la vie, même si son souvenir a continué à me hanter pendant un moment », dit-elle.

Trois ans après, Véronique refait sa vie avec un autre homme. Elle croyait alors pouvoir goûter au bonheur de nouveau. Hélas, ce dernier l’a trompée à plusieurs reprises. « Je savais qu’il avait des liaisons, mais j’étais incapable de le quitter. Je l’aimais, j’avais peur de le perdre. C’est pour cette raison que j’ai toujours accepté ses excuses et lui pardonnais. »  Elle en a eu marre, un samedi, lorsqu’elle a surpris son mari dans leur lit avec une autre femme. « Mes amis et moi-même avions prévu d’aller à la mer. Mais nous avions changé d’avis par la suite. En rentrant à la maison, j’ai entendu les rires d’une femme venant de la chambre. J’ai alors vu mon mari nu sur une femme… » relate-t-elle. 

Divorcée en 2003, Véronique espérait refaire sa vie avec un homme bien. Elle s’est remariée en 2005 avec un homme d’affaires qui faisait le va-et-vient entre la France et la Belgique.

« Il était attentionné au début. Puis, j’ai découvert qu’il avait des maîtresses à n’en plus finir. » Aujourd’hui, Véronique laisse derrière elle son passé. Installés dans leur maison à Flic-en-Flac, elle et Laurant croquent la vie à pleines dents. « Laurant n’est pas comme tous les hommes que j’ai rencontrés dans ma vie. Chaque jour, il me fait vivre de nouvelles aventures. Les minutes ne sont pas ennuyantes à ses côtés. Je me sens enfin une femme aimée. »




Ajagen Koomalen Rungen

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

People Popular Articles

Google+