03 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Pradeep Kumar Daby

Pradeep Kumar Daby

Ils défrayent souvent la chronique et leur image est celle d’armoires  à glace, sans humour, ni humeur et aux coups faciles. Les Security Officers reconnaissent eux-mêmes que ce portrait n’est pas loin de la vérité, à l’exception de la brutalité qu’on leur attribue. James Edley Rock, Chief Security Officer dans une boîte de nuit, explique qu’il « faut des gens costauds dans les casinos ou boîtes de nuit pour assurer la sécurité ».
Le premier roman de Balmick Hurree est un poignant récit de retrouvailles familiales, enrobées de bons sentiments mais aussi de mélancolie, de regrets, avec une coloration nostalgique des années d’une Île Maurice d’avant l’Indépendance. Une peinture sociétale émouvante où le déterminisme voisine avec des vérités sans fard.
Saturday, 30 August 2014 14:00

Poésie : Awakened Fancies, d’Anoucheka

Quelle est donc cette étrange image de fragilité et d’innocence que renvoie l’image de tout individu engagé dans l’entreprise poétique ? Elle est si légère qu’elle nous apparaît translucide et insaisissable.
La boucherie de quartier ne se suffit plus à elle-même. Le coût de la viande bovine, qui a forcé les consommateurs à lui préférer le poulet, ainsi que l’érosion du pouvoir d’achat, a conduit à la fermeture de nombreuses boucheries de proximité. Mais celle de Bahim Kurmally, grâce à un petit élevage, a réussi à fidéliser une clientèle qui n’hésite pas à y mettre le prix pour de la viande fraîche et de qualité.
À 78 ans, il est la dernière figure emblématique de la première génération des commerçants sindhis émigrés à Maurice. Malgré son âge avancé et des moments difficiles, Mohan Hassamal est loin de raccrocher les gants. Vendredi, à son domicile, à la rue LaBourdonnais, à Rose-Hill, il était en conversation avec un des agents en Chine.
La cogestion de Diego Garcia, par l'État mauricien et les États-Unis, n'est pas une mauvaise chose, laisse entendre Shafick Osman. « Mais rien n’est gagné d’avance avec ces puissances mondiales si rusées et si intransigeantes », nuance-t-il.
Un toit pour chacun. Depuis la fin des années 80, ce slogan est régulièrement brandi comme un remède miracle à la pauvreté et à l'inclusion. Mais ce ne sont pas les « cabanes en béton et rectangulaires » qui permettront à des milliers de familles modestes d'aspirer à ces ambitions légitimes, fait ressortir Rambassun Sewpal, architecte agréé, membre du Royal Institute of British Architects et associé-consultant pour un projet de logements sociaux à Henrietta.
« L’éducation sexuelle doit aussi être sous la responsabilité des parents, en parallèle aux cours à l’école. » Le Dr Clyde Narayassamy, spécialiste en sexologie, oncologue et urologue explique, dans l’interview qui suit, que l’érotisation de la société mauricienne est un phénomène irréversible, car le pays est exposé à la mondialisation, mais il appartient à la société mauricienne d’ériger des garde-fous pour prévenir ses effets pervers.
L’interculturalité, les mariages mixtes, le poids des religions restent toujours des sujets à débats dans la société mauricienne. Est-ce que la jeunesse mauricienne partage les valeurs traditionnelles de ses parents? Nirmala Savrimuthu-Carta, docteur en psychologie et auteure d’une thèse de mémoire intitulée « La constatation identitaire des adolescents à l’épreuve du communautarisme à l’île Maurice », pense que les mariages interreligieux sont globalement positifs et que le conservatisme familial est positif pour la transmission de certaines valeurs.
Saturday, 09 August 2014 12:00

Commerce : Les ventes de motos plongent

La moto, de 50 cc à 125 cc, ne séduit plus. Pour trois raisons : la profusion de concurrents,  la voiturette, moins chère et plus pratique à garer. Cela a grignoté le marché des deux-roues motorisés, puis la crise économique est aussi passée par là.
Page 1 of 41

People Popular Articles

Google+