28 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Thursday, 23 October 2014 07:30

Politique : la trêve de Divali

Fête de Divali oblige, les membres des principaux blocs politiques observent une trêve. La plupart d’entre eux n’étaient pas sur le terrain mercredi. Ce jeudi, non plus, il n’y aurait pas de réunions ou de porte-à-porte.
Published in Live News
Avec le début du Ramdan dimanche 29 juin, les différents partis politiques seront en quelque sorte en trêve dans les semaines qui suivent.
Published in Live News
Tuesday, 25 December 2012 11:39

Une trêve en demi-teinte

Questions de vie privée, des municipales ou encore déposition à la police. Les sujets de désaccord entre le gouvernement et l’Opposition ne manquent pas en cette période de fêtes de fin d’année. Ce qui donne lieu à une atmosphère toujours tendue, malgré les festivités.
Published in Politique
Sunday, 08 January 2012 10:00

Billet de... Après la trêve politique

Fidèles à la tradition, les principaux états-majors politiques ont décidé de déposer les armes à l'occasion de Noël et du Nouvel an. Ainsi, pendant la période festive, nous avons eu droit à une accalmie sur le front politique. Pas d’accusations gratuites lancées de part et d’autre et pas de dénonciations et autres interventions intempestives.

En l'espace d'une semaine ou deux, l'île Maurice n’était pas en campagne électorale. Et, l’on ne peut que s’en réjouir. Aujourd'hui, la trêve est déjà derrière nous. Les principaux partis politiques affûtent déjà leurs armes afin de reprendre la bataille.

Bon, il faudrait être naïf pour croire que, pendant la trêve, nos gladiateurs se relaxaient sur une plage. Non, ils ont profité de ces quelques jours de repos pour réfléchir à la meilleure stratégie possible en vue de terrasser l’adversaire, la « winning formula », pour reprendre les mots d’un dirigeant bien connu.

Dans d'autres pays, surtout ceux qui sont déchirés par des guerres, tribales ou civiles, les belligérants observent une trêve à l'occasion de la Nativité. Mais, une fois cette période terminée, la guerre reprend de plus belle. Les tueries redeviennent courantes. Évidemment, il y a certains pays qui n'observent rien. Attentats, voitures piégées, crimes et massacres organisés constituent le lot des habitants.

Heureusement qu'à Maurice, nous ne connaissons pas de telles atrocités. En fait, nous sommes un exemple de coexistence pacifique pour le reste du monde. Mais, là où le bât blesse, c'est justement cette campagne politique qui commence le lendemain même de la proclamation des résultats des législatives.

On ne fait pas que parler politique à longueur d'année. Mais, on règle ses comptes par conférences de presse interposées. On surveille chaque geste et chaque mot prononcé par l'adversaire du jour, prêt à lui bondir dessus. On accorde des interviews au cours desquelles on fustige, on dénonce, on salit et on lance des piques.

À l’aube de cette année nouvelle, les Mauriciens ont d'autres préoccupations que la politique. Il y a la cherté de la vie, le matériel scolaire à acheter, l’uniforme des enfants à préparer, un « bon » collège à trouver, etc. La politique politicaille n'est pas la tasse de thé du Mauricien moyen. Tout ce qu'il veut, c'est vivre en paix avec ses voisins dans la chaleur de son foyer, entouré de ceux qui lui sont chers. Ce n'est pas difficile à comprendre.
Published in Point de Vue

Point de Vue Popular Articles