05 May 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin

Un maçon de 37 ans a été acquitté par la présidente de la cour intermédiaire, Renuka Devi Dabee. Il répondait d’une accusation d’attouchements sexuels sur la fille de sa nièce, âgée de quatre ans, le 19 août 2009, à Riche-Mare. Lors de son procès, le maçon a plaidé non coupable.
Rs 648 790. C’est la somme qu’Harish Ramful, 49 ans, aussi connu sous le sobriquet de Mevine, aurait escroquée à des particuliers. Cela en leur faisant croire qu’il pouvait leur décrocher du travail à l’étranger. L’escroc a été jugé coupable sous 17 accusations d’escroquerie en cour intermédiaire. Il sera fixé sur son sort le 16 avril.
Un habitant de Flacq répond de deux accusations de viol, en cour intermédiaire. Ses accusatrices soutiennent avoir été abusées, alors qu’il était venu chez elles pour en accomplir des rites. Mais le guérisseur dément ces accusations.
Le permis de conduire d'un homme de 62 ans a été suspendu pour une période de trois ans. En outre, il a écopé d’une amende de Rs 70 000.
Selven Valliamah, un maçon de 21 ans, a été condamné par la Cour intermédiaire à trois ans de prison. Cet habitant de Quartier Militaire a été jugé coupable de vols et de conduire sans permis. Outre la peine de prison, il a écopé de Rs 6 000 d’amende et a été disqualifié de conduire pour un an.
La vente d’un terrain à la barre provoque une polémique. L’acquéreur est dans l’incapacité d’ériger une maison pour sa famille, car le terrain appartient à l’État. Il demande l’annulation de la vente et réclame des dommages de Rs 1,7 million. Il a dirigé sa plainte contre la Banque de Développement et un habitant de La Preneuse.
Twaha Mohamedally avait été jugé coupable par la Cour de district pour insulte à l’égard de sa voisine. Sommé de payer une amende Rs 2 500, il a fait appel du verdict et a obtenu gain de cause en Cour Suprême.
Un ancien directeur de la Protection of Animals Welfare Society (PAWS) réclame Rs 10 millions de dommages au principal donateur de l’organisation non gouvernementale. Ranvir Mathoorasingh accuse le Sud-Africain Deon Brand d’avoir terni sa réputation en lui reprochant d’avoir empoché un boni de fin d’année auquel il n’avait pas droit.
Un homme de 67 ans a eu recours à toutes les instances pour éviter la prison. Mais, il n’y est pas parvenu. Actuellement, il purge une peine de trois ans de servitude pénale à la prison centrale de Beau-Bassin. Il a été reconnu coupable, en Cour intermédiaire, de possession d'héroïne pour la vente. Il s’est tourné vers la Cour Suprême pour demander une révision de sa peine, pour cause de maladie.
Prakash Boolell devra encore patienter pour savoir s’il portera à nouveau la toge d’avocat. Radié du barreau le 30  mars 2007, il a fait une demande en Cour suprême pour sa réintégration.
Le directeur général d’Aviation Co. Ltd, Teddy Sergio Harrisson, 44 ans demeurant à Floréal, a été disculpé en Cour intermédiaire.
La cour de district de Rose-Hill a rayé l’accusation de coups et blessures par imprudence dont faisait l’objet un motocycliste. Ce dernier participait à un rallye lorsque l’échappement de sa motocyclette s’est détaché et a percuté une spectatrice. L’accident s’est produit le 14 décembre 2008 au Plaza à Rose-Hill. Jeevan Seeboruth participait à un rallye dans l’enceinte du Plaza. La plaignante se trouvait, quant à elle, derrière le cordon de sécurité.
Page 1 of 18