Dommages : Rundheersing Bheenick doit donner des précisions

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
Rundheersing Bheenick

L’ancien Gouverneur de la Banque de Maurice, Rundheersing Bheenick avait saisi la Cour suprême pour réclamer Rs 50 millions de dommages moraux. Sa plainte est dirigée contre l’État, le commissaire de police et l’assistant-commissaire de police Heman Jangi.  L’affaire a été appelée, jeudi, devant la Master’s Court.

L’ex-Gouverneur de la BoM devra fournir des précisions sur sa plainte à la demande des défendeurs (l’État, le commissaire de police et l’ACP Jangi), le 27 mars. Dans sa plainte, Rundheersing Bheenick estime que ses droits constitutionnels ont été bafoués. Il avait été arrêté dans le sillage de l’enquête sur des documents appartenant à la Banque de Maurice retrouvés chez lui. Il avait été interpellé en février 2015 à la suite d’une perquisition à son domicile. Il avait été placé en cellule policière avant d’obtenir la liberté sous caution. Il avance aussi que le CCID a obtenu les mandats de perquisition de façon illégale, car, ils ne mentionnent pas le délit exact qui lui était reproché.

Pour l’ex-Gouverneur de la BoM, la police a fait preuve de mauvaise foi, car elle n’a pas mené une enquête préliminaire avant de perquisitionner sa maison et l’arrêter.