Economic Development Board : Gérard Sanspeur mis à l’écart

Par Thierry Laurent O commentaire

Gérard Sanspeur, Senior Advisor au ministère des Finances, a été évincé du projet Economic Development Board et ce, bien qu’il l’ait préparé et piloté dans un premier temps.

Celui qu’on présente comme le père de l’Economic Development Board (EDB) n’a finalement plus rien à voir avec cette nouvelle entité. Gérard Sanspeur en a été informé quelque temps avant la mise en opération de l’EDB, dont l’un des premiers objectifs consiste à assurer la promotion du commerce et de l’investissement mauricien. L’entité est née de la fusion entre le Board of Investment (BoI), Enterprise Mauritius et la Financial Services Promotion Agency (FSPA). Gérard Sanspeur présidait le conseil d’administration du BoI et celui de la FSPA. 

Lorsque la création de l’EDB avait été annoncée dans le dernier Budget, c’était devenu presque une certitude, selon plusieurs sources au ministère, que la présidence du conseil d’administration reviendrait à Gérard Sanspeur car l’idée de départ lui revenait. Finalement, c’est une autre configuration qu’on a retrouvée à la tête de l’EDB.  Ken Poonoosamy, qui était jusqu’ici directeur du BoI, a été nommé au poste d’Officer-in-Charge, en attendant le recrutement d’un Chief Executive Officer, alors que le conseil d’administration sera dirigé par Azim Currimjee et Charles Cartier.

Si selon nos recoupements Gérard Sanspeur dit ne pas faire grand cas de cette « mise à l’écart », d’autres sources au ministère affirment ne pas être entièrement convaincus par les nominations aux postes à responsabilités de l’EDB. « Ce sont certes des cadres du secteur privé, mais gérer une organisation gouvernementale est une toute autre chose. »

D’autres sources dans l’entourage de Gérard Sanspeur précisent que le Senior Advisor ne s’est jamais retrouvé en position de demandeur. « Le poste de Chairman à la FSPA lui avait été offert. Ce n’est pas dans ses habitudes de demander. C’est aussi vrai de dire que lorsqu’on a émis une idée et que cela a débouché sur du concret, on espère être impliqué, mais cela n’a pas été le cas », fait ressortir une source à l’Hôtel du gouvernement.