Économie océanique : Étude sismique entamée pour confirmer des traces d’hydrocarbures entre Maurice et les Seychelles

Par Vijayan Ayassamy O commentaire
Économie océanique

La compagnie Spectrum Geo est appelée à mener une étude sismique en deux dimensions à haut débit couvrant 20 000 kilomètres du plateau partagé par Maurice et les Seychelles. Un accord dans ce sens a été signé en début d’année par la Commission jointe administrant cette zone de gestion commune et la société domiciliée en Australie.

Le nouvel ensemble de données qui sera saisi et traité par Spectrum Geo se limitera aux blocs d’exploration, comme définie par la Commission jointe, selon son «Hybrid Open Door Licensing System». Les fichiers de données à large bande peuvent devenir un outil précieux pour ceux qui souhaitent explorer cette région qui offrira un aperçu unique des perspectives de pétrole et du gaz dans la zone.

C’est la première convention de ce genre, à la suite de la ratification de traités historiques entre ces deux pays en 2012 sur la gestion d’une plateforme continentale du plateau de la région des Mascareignes et de l’extension de la juridiction commune par presque 400 000 kilomètres carrés.

Depuis cette entente formalisée, Maurice et les Seychelles ont élaboré le cadre juridique et institutionnel approprié pour avancer leur quête. Plusieurs documents ont été signés dont un accord pétrolier modèle, un code de sécurité pétrolier extracôtier, un code de pratique pour la protection de l’environnement, un régime fiscal et un code d’imposition.

Malgré sa position géographique au centre de l’océan Indien, environ 20% de la zone concernée se situent, ce que les experts estiment, en eaux peu profondes de moins de 1 000 mètres. Elle est cernée par une croûte océanique datant de l’âge de Crétacé (datant de 145,5 à 65,5 millions d’années de cela). Cependant, cette faible profondeur indique que la croûte est d’une faible densité anormale.

«Notre modélisation des bassins désigne les Seychelles ayant un potentiel de  roches-mères à potentiel en hydrocarbures. Cela est  corroboré avec la présence d’une nappe de pétrole de qualités supérieures captées sur des données de satellites. Un système hydrocarbures sous les basaltes à travers la zone est clairement démontré. Les résultats des relevés sismiques et le traitement à haut débit permettront de relever le potentiel de pétrole brut de ce bassin», explique Neil Hodgson, vice-présent de Spectrum Geo, société d’origine norvégienne.

L’accord a été paraphé entre le Dr Rezah Badal, directeur-général du ministère de la Défense de Maurice, Graham Mayhew, Executive Vice-President de Spectrum pour les régions de l’Afrique, le Moyen-Orient et de la Méditerranée et Philip Michaud, conseiller spécial à la vice-présidence des Seychelles.