Enseignants : le problème des transferts résolu d’ici vendredi

Par Annick Daniella Rivet O commentaire
Enseignants

Deux semaines après la rentrée des classes, l’exercice de transfert du corps enseignant suit toujours son cours. Pour s’assurer que les classes ne soient pas perturbées, les dispositions ont été prises afin que d’ici vendredi tous les enseignants aient été informés de leurs nouvelles affectations.

D’ici lundi prochain, toutes les classes des 62 collèges d’État devraient opérer normalement. Le ministère de l’Éducation a donné, mardi 23 janvier, l’assurance qu’il n’y aura plus de problème de manque d’enseignants dans ces institutions.

D’ailleurs, rien que durant la journée de mardi, une centaine de lettres ont été adressées aux principaux concernés. Nous apprenons que le ministère est conscient qu’il y aura encore des mécontents, mais que les problèmes sont résolus au cas par cas.

Depuis le début de ce trimestre, les syndicats des recteurs et des enseignants étaient montés au créneau. Cela, pour exprimer leur désaccord de la façon dont les choses évoluaient sur la question de transfert du personnel enseignant.

Dans notre édition du Défi Quotidien du lundi 22 janvier, nous évoquions le souci exprimé par l’association des recteurs et des assistants-recteurs au sujet de l’excès d’enseignants dans les 12 collèges convertis en académie et le manque d’effectifs dans les collèges régionaux, selon son président Soondress Sawminaden.

Avec le changement qui se produit depuis mardi, les recteurs devront aussi revoir l’emploi du temps des enseignants là où le besoin se fait sentir.

Il convient de souligner que pour qu’un enseignant soit transféré, certains critères doivent être pris en compte. Normalement, un enseignant est transféré d’un collège à un autre après 10 ans de service, dépendant des cas : changement d’adresse, l’état de santé ou l’âge de l’enseignant. Mais il peut aussi se faire dépendant des besoins des uns et des autres.

Dans une correspondance venant d’un responsable d’un collège d’État de l’Est, adressée à la ministre de l’Éducation, en date du 22 janvier, il est allégué que certains transferts d’enseignants ont été faits en violation des règlements. 

Un préposé au ministère de l’Éducation avance que les autorités sont au courant de la situation, mais que tout est mis en œuvre pour s’assurer « du maintient des bonnes relations entre collègues » dans les établissements scolaires. Et cela, dans l’intérêt des élèves.