Examen du cycle primaire : le taux de réussite de PSAC passe à 81,19%

Par Annick Daniella Rivet O commentaire
PSAC

81,19 %. C'est le nouveau taux de réussite aux examens du Primary School Achievement Certificate (PSAC) après les résultats des examens de rattrapage en trois matières.  Il était de 77,7 % après la première étape. Des 1 150 candidats qui avaient pris part à ces examens, 738 ont réussi.

Après les examens de rattrapage, les parents doivent maintenant faire le nécessaire pour que leur enfant obtienne une place dans un collège. Ce sont surtout les établissements du privé qui leur sont proposés.

« Mon fils a réussi aux examens de mathématiques, nous devons maintenant chercher une place en Grade 7 dans un collège », a confié Parveen Bi Goyaram. Elle souhaite obtenir une place dans une institution proche de sa résidence à Vallée-des-Prêtres. Cette mère de famille estime que les révisions qui ont duré une semaine ont été bénéfiques à son enfant.

Dylan Power, pour sa part, est à sa deuxième tentative. Il avait échoué en mathématiques. Le gamin, qui habite Baie-du-Tombeau, continuera ses études au DAV collège. Il souhaite être bien accueilli dans cet établissement.

Le manque de communication décrié

« Je ne comprends rien aux changements apportés dans le cadre de la réforme éducative. Ils ont fait tout cela pour que leur nom soit inscrit dans l'histoire, mais dans le mauvais sens... » regrette Giana. Cette mère de famille nous explique qu'elle a dû prendre une permission de son employeur pour aller récupérer les résultats de sa fille qui est en Grade 5. La maman souligne que « c'est l'institutrice qui m'a adressé un message pour me dire que la distribution des résultats se fait aujourd'hui (Ndlr, vendredi). La moindre des choses, c’est de donner des informations précises aux parents ... »

Ces résultats de Grade 5 concernent les examens en sciences et histoire-géographie pris au mois d'octobre dernier. Les points obtenus par l'enfant seront ajoutés aux résultats des examens du Primary School Achievement Certificate (PSAC) de l'année prochaine.

Azize Bhugun, ancien maître d'école, qui accompagnait son petit-fils à l'école Villiers René, vendredi, estime que les évaluations du PSAC sont plus difficiles que celles des examens du Certificate of Primary Education. « La compétition est plus rude. L'enfant doit faire des efforts pour obtenir un bon collège pour accéder en Grade 7 et travailler encore plus dur pour une place dans une académie par la suite. »

Akhtar Ameer considère que le programme d'études est trop lourd pour les écoliers. Il est d'avis que le ministère de l'Éducation aurait dû enlever certains chapitres des manuels du primaire et les insérer dans ceux du cycle secondaire.