Festival : Porlwi s'enracine dans la nature

Par Rajmeela Seetamonee O commentaire
Porlwi by Nature

Le festival Porlwi by Nature sera lancé ce mercredi 29 novembre. Cette troisième édition invite les citoyens à se reconnecter avec la nature et ressentir son énergie. Ils vivront des aventures  mémorables jusqu'au 3 décembre. Caudan, Port-Louis Waterfront, Le Grenier, la rue Bourbon et La Citadelle se transforment en îlots.

Le ‘street art’ est l’une des composantes incontournables de Porlwi by Nature. Quinze fresques seront élaborées pendant ces cinq jours. Au Port- Louis Waterfront à proximité du poste de police, Vincent Bosc se penche sur l'élaboration d'un oiseau endémique. La calligraphie habille les murs. « L'homme dépend de la nature. Mais la nature ne dépend pas forcément de l'homme », observe Astrid Dalais, l’organisatrice.
Des mobiliers urbains dans lesquels sont intégrées des plantes inondent le Caudan. Les visiteurs y prennent place pour contempler l’ambiance verdoyante et apprécier la relation entre la ville et la mer. « Un espace à ne pas manquer ! Émilien Jubeau et toute une équipe travaillent dessus. Des projections thématiques et des prestations artistiques sont aussi au programme », précise Astrid Dalais.
Nirveda Alleck présente « A migrant’s tale » au Grenier. Elle conte l’histoire des immigrants à Maurice en différentes langues. « Le but est de mettre les visiteurs à l’aise car ils ne comprendront probablement pas toutes les langues. Ils se mettront ainsi dans la peau de ceux qui ont commencé l’histoire de peuplement à Maurice », dit l’organisatrice.
 Se faufiler entre les plantes suspendues est une des meilleures expériences qu’offre le Grenier ! Le créateur réunionnais Alain Gennigan signe « The Canopy Project ». L’idée est de montrer le
savoir-faire ancestral.
 La danse contemporaine se mêle à la musique électronique, l’art numérique et des sons authentiques émanant des instruments de récupération. Il s’agit d’une collaboration entre la Compagnie 3.0 de La Réunion et Les Frères Joseph. Ces derniers ont remporté l’épreuve culturelle « Danse de création » aux 8e Jeux de la Francophonie à Abidjan en Côte d’Ivoire en juillet dernier. Trois créations dont la prestation primée « Disel » sont présentées à l’Aapravasi Ghat Trust Fund.

Photos : Anoop Kumar Tataree