Fourniture d’essence et de diesel : l’Arabie saoudite vole au secours de Maurice

Par Patrick Hilbert O commentaire
Soodhun et Mohammad ben Salman

Un pétrolier bloqué en Inde. Une dizaine de jours de réserve en essence et diesel dans le pays. Malgré cela, le message du gouvernement est : « Pas de panique. »

Pour cause, le plan B a été mis en œuvre. Depuis samedi, des négociations ont été entamées avec les gouvernements d’Afrique du Sud, de Singapour et d’Arabie saoudite dans la plus grande discrétion, pour que ceux-ci ravitaillent Maurice en produits pétroliers afin d’éviter toute pénurie.

Deux pétroliers sont en route vers Maurice : le FS Sincerity, qui est un gasoline ship et un jet gasoilship, le Ardmore Sealion. L’un des bateaux est en Égypte alors que l’autre se trouve actuellement à Abu Dhabi. Ce dénouement a été possible suite à l’intervention personnelle du prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohammad ben Salman, auprés de son ministre de l’Énergie. L’ancien no 4 du gouvernement, Showkutally Soodhun, l’avait rencontré, en vue de trouver une solution, pour éviter une rupture de stock des produits pétroliers à Maurice.

La compagnie nationale saoudienne de pétrole, Saudi Aramco, se charge de cet approvisionnement. Selon diverses sources, ce sont des négociations entre le ministre saoudien du Pétrole, Khaled Al-Faleh, et celui des Finances et Showkutally Soodhun, ex-vice-Premier ministre mauricien, qui ont pu débloquer la situation. Ce dernier était en Arabie saoudite ces derniers jours. Khaled Al-Faleh est aussi le président de Saudi Aramco. Showkutally Soodhun est à Abu Dhabi, capitale des Émirats arabes unis.

Sans cette solution, le pays risquait fort de se retrouver confronté à une pénurie d’essence et de diesel à partir de la mi-décembre, à la suite de l’ordre intérimaire obtenu par Betamax. L’injonction intérimaire, émise par les juges Bhimanagouda Sanganagouda Patil et Aravind Kumar le 29 novembre, reste en vigueur jusqu’au lundi 11 décembre. Il sera alors réexaminé.

Lors de la Private Notice Question de mardi, Ashit Gungah, ministre de l’Industrie et du commerce, a affirmé que le prix d’achat de ces produits pétroliers équivaut à ce que paie la State Trading Corporation à Mangalore Refinery and Petrochemicals Ltd.


Qui est Aramco?

Aramco est une compagnie pétrolière appartenant à l’État saoudien. Toute puissante, l’entreprise dont le nom entier est Saudi Arabian Oil Company, détient pratiquement toutes les ressources en hydrocarbures d’Arabie saoudite. Grâce à ses réserves et à sa production, elle est de loin le leader mondial dans son domaine. Ses réserves depassent les 267 milliards de barils.