Géraldine Julie Chlubna : mannequin et food-stylist

Par Caroline Duval O commentaire
Géraldine Julie Chlubna

Eat with Fingers, un concept frais, coloré et pétillant, a été lancé à Maurice par Géraldine Julie Chlubna, jeune blogueuse végétalienne, qui compte plus de 74 000 followers sur Instagram. En attendant l’ouverture de son café à Grand-Baie, elle raconte son parcours.

Son blog Eat with Fingers est suivi par plus de 74 000 internautes sur Instagram.

Géraldine Julie Chlubna a des convictions et les revendique. Bien qu’elle soit à l’aise devant la caméra, c’est dans la cuisine qu’elle s’exprime pleinement. Sa créativité se décuple lorsqu’elle s’amuse à dresser des assiettes multivitaminées qu’elle photo-graphie par la suite pour poster sur son Instagram.

Son aventure commence lorsqu’elle fait la rencontre de son mari et décide à 22 ans de vivre avec lui en Autriche. La transition est difficile. Elle apprend l’allemand pendant plus de huit mois et trouve du travail à Vienne comme Visual Merchandiser.

En parallèle, elle décide de s’essayer au mannequinat. Ce qui était pour elle un passe-temps se transforme en passion. En Autriche, son métissage et ses cheveux bouclés fascinent. « On ne croise pas beaucoup de métisses aux cheveux ondulés en Autriche. Une amie styliste me propose un jour de faire un “book” de photos. Et c’est à partir de là que tout a commencé pour moi », raconte-t-elle.

Elle fait la couverture d’un magazine local, Wienerin. « C’était pour moi un rêve devenu réalité », relate-t-elle. Elle traverse plusieurs étapes importantes de sa vie de femme, avant de prendre la décision de se raser le crâne et de devenir végétalienne. « J’avais toujours nourri cette envie de me raser le crâne, mais je n’en avais pas le courage. J’ai alors décidé de couper mes longs cheveux graduellement jusqu’à l’étape de la boule à zéro ».

Son mari et elle décident de plier bagage pour venir à Maurice pour de bon. C’est durant cette même période que Géraldine lance son blog Eat with fingers, qui a du succès à Vienne. « Je proposais à mes followers des idées pour composer un plateau ou un bol de fruits, des recettes de smoothies personnalisées et des conseils sur la nutrition saine. »

En 2013, plus soucieuse de sa santé, elle choisit d’adopter le mode de vie Eat Clean. « Je voulais être bien dans un corps sain. J’ai commencé par manger des produits bio, puis des aliments sans gluten. Je suis ensuite devenue peso-végétarien, pour finalement franchir le cap en 2015 et devenir végétalienne », indique-t-elle. Sa première expérience fut avec ses parents. « J’avais confectionné mon premier gâteau sorbet végétalien pour voir leurs réactions ».

Eat with Fingers prend alors une autre dimension avec près de 74 000 followers qui réagissaient sur ses posts. « Je suis devenue populaire grâce à mes posts de food styling et mes recettes. Chaque jour, je comptabilisais entre 500 et 1 000 followers », relate la jeune femme.
à Maurice, elle doit réadapter sa cuisine selon les fruits de saison. « Certains fruits n’étaient pas disponibles à Maurice. » Son mari et elle décident de proposer quelque chose de différent. « Le café de Vienne nous manquait, c’est comme cela que nous est venue l’idée d’ouvrir notre petit café 100 % végétalien à Grand-Baie. »

Café végétalien

On y proposera une nourriture saine, mais surtout différente de ce qu’on trouve à Maurice : des smoothies à base de bananes congelées, auxquels des céréales, des fruits secs, des dates ou amandes peuvent être incorporés.

Son café sera le reflet de ses convictions. « Je prévois aussi un menu salé, pour ceux souhaitant déjeuner, avec notamment les buddha bowls composés de salade, galette de quinoa, frites au four... Je veux aussi essayer de changer la mentalité des Mauriciens, surtout des jeunes, et leur faire connaître et aimer les plats végétaliens », explique-t-elle. Elle est d’ailleurs suivie par une communauté de végétaliens, à Maurice, qui apprécient ce qu’elle fait.

Eat with Fingers est un rêve qui se concrétise pour la jeune femme. De blogueuse à restauratrice, il n’y a qu’un pas et elle en est la preuve vivante. Son café ouvrira ses portes en juillet. « Je ne compte pas abandonner mes passions : le mannequinat et le blogging, qui me permettent en parallèle de gagner ma vie ».