Infrastructures : plusieurs ponts routiers seront reconstruits

Par Fabrice Jaulim O commentaire

Inondations, congestions, accidents… Certaines routes sont paralysées lors des averses ou si des véhicules imposants décident de les emprunter. Sont surtout concernées les routes traversant les rivières qui sont franchies par des ponts étroits datant de l’ère coloniale. Si ces ponts ont été renforcés, leurs structures sont, elles, toujours d’origine. Le gouvernement envisage désormais de les reconstruire.

L’étroitesse de certains ponts pose problème. La National Development Unit (NDU) l’a constaté avec les récentes averses. Certains ouvrages ne sont pas suffisamment hauts. D’autres ne sont pas assez larges et incitent les rivières à sortir de leur lit quand elles sont en crue, comme à La Cure avec le Pont Marjolin. Les travaux sur ce pont démarreront bientôt. Sept autres seront bâtis par la NDU.

Une source proche du projet explique que la reconstruction des ponts fait partie d’un vaste programme d’agrandissement des routes et des drains. Un budget y a déjà été alloué. Ces ponts comprendront deux voies, plus étroites que la norme, mais permettront à deux poids lourds de se croiser et laisseront un passage aux piétons.

Ceux qui seront améliorés

Voici une liste des ponts qui seront améliorés. Ces reconstructions et réadaptations coûteront plus de Rs 50 millions. Ces projets seront achevés d’ici deux ans afin d’empêcher que les routes ne soient obstruées lors des averses. Les travaux empêcheront aussi les rivières de sortir de leur lit.

Pont de La Citadelle à Port-Louis

Coût : Rs 1 million.

Pont de Crève-Cœur

Coût : Rs 4 millions (le design est en cours)

Pont-Marjolin

Coût : Rs 10 millions (en phase de design)

Les Mariannes

Coût : Rs 25 millions (sur la table des architectes)

Olivia

Coût : Rs 6 millions (design en cours)

Eau-Coulée

Coût : Rs 3 millions (construction en cours)

Un pont sera construit à Congomah.