Infrastructures routières : Gamma veut construire une usine de production d’asphalte

Par Patrick Hilbert O commentaire

La compagnie de construction Gamma cherche à obtenir l’autorisation du gouvernement pour construire une unité de production d’asphalte. La compagnie en a besoin, dit-elle, pour pouvoir fournir le marché local en matériau pour la construction de routes. Cette unité produira 120 tonnes d’asphalte par heure.

L’unité de production semi-mobile que le promoteur propose d’aménager sur un terrain de 9 000 mètres carrés « sera utilisée pour la construction et la maintenance de routes dans le cadre des contrats qui ont été attribués au promoteur et servira aussi à honorer des contrats futurs ». C’est ce que l’on peut lire dans les documents soumis au ministère de l’Environnement, dans le cadre d’une demande pour un permis EIA (Environmental Impact Assessment).

Le site choisi se situe à La Chaumière, Bambous, au sud d’un site utilisé par Gamma Materials. Cette dernière livrera la matière première. L’avantage de cet emplacement pour Gamma est que cela évite à ses camions de faire de longs trajets pour livrer la matière première et qu’il est éloigné des zones habitées, Bambous étant à 650 mètres du site. De plus, Gamma a décroché plusieurs contrats dans cette région.

Dans son dossier, le promoteur indique qu’il souhaite obtenir son permis EIA en mars pour pouvoir démarrer les opérations en mai. « Le calendrier est serré, mais l’objectif est de s’assurer que l’unité soit opérationnelle au plus vite à cause des différents projets qui ont été alloués au promoteur en 2018. »

Un appel est donc fait au Département de l’Environnement de considérer l’octroi de la licence dans le calendrier établi par Gamma. Le promoteur concède que son projet a un certain impact sur l’environnement, mais assure qu’il est une nécessité pour le développement des infrastructures routières.

Dans ce sens, le côté positif dépasse l’aspect négatif. Et pour empêcher qu’il y ait un impact sur la santé, Gamma soutient qu’elle prendra toutes les mesures de sécurité et respectera scrupuleusement les normes sanitaires.

L’unité de production comprendra, entre autres, de vastes espaces de stockage, un laboratoire, une cuve pour stocker 10 000 litres de diesel, deux containers de 40 000 litres chacun pour réchauffer le bitume, une unité de mixage et une salle de contrôle. Gamma compte aussi employer une petite vingtaine de personnes.