Insolite : il fume de colère en trouvant un mégot dans son pain

Par Jean-Marie St Cyr O commentaire
pain megot

Du pain fourré au mégot. C’est la désagréable surprise qu’a eue un habitant du centre de l’île, après avoir acheté le pain d’une boulangerie de la localité. Ce qui lui a littéralement coupé l’appétit.

«Je m'apprêtais à manger le pain acheté de la boulangerie samedi après-midi. Quand j'ai cassé le pain, j'ai tout de suite senti une odeur de cigarette. En prêtant plus d’attention, j’ai constaté qu’il y avait effectivement un mégot dans le pain », relate l’habitant d’un village du centre de l’île qui a tenu à garder l’anonymat.

Horrifié, par cette trouvaille insolite, il a tenu à nous montrer le produit. Même deux jours après, le pain empestait toujours l’odeur du mégot. Il était évident que l’objet insolite se trouvait déjà dans la pâte au moment de la cuisson et qu’il n’y a pas eu manipulation pour insérer le mégot dans le pain par la suite.

Le plaignant envisage de saisir les autorités  sanitaires pour que des mesures soient prises afin d’éviter un tel incident à l’avenir. Selon lui, ce n’est pas la première fois que les habitants se plaignent du manque d’hygiène dans cette boulangerie. Le propriétaire a été averti de ces carences, mais rien n’a été fait pour y remédier, affirme l’habitant mécontent.

« Trop c’est trop »

Le pain fourré au mégot est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. « Trop c’est trop. Ce n’est pas parce que c’est la seule boulangerie de la région qu’elle peut se permettre tous les excès au mépris des règles élémentaires d’hygiène et de la santé des consommateurs », déplore le plaignant.

Informé de la situation, Mohammad Eshan Furreedan, responsable du bureau sanitaire de la région, a confirmé avoir eu vent de cette affaire. Mais au lundi 29 janvier, le consommateur ne s’était pas encore présenté à son bureau pour faire sa déposition et soumettre le pain comme pièce à  conviction en Cour en cas de besoin.

Il nous a cependant donné l’assurance qu’une descente des lieux est prévue ce mardi 30 janvier pour une inspection générale de la boulangerie. L’opération consiste à vérifier si toutes les normes d’hygiène sont respectées. Le cas échéant, un Prohibition Order sera servi au propriétaire et des sanctions seront prises contre lui.