Jay Useree, 14 ans, meurt noyé - Ratnah, sa mère : «En voulant lui faire plaisir, je l’ai perdu»

Par Ellvina Nallan O commentaire
Ratnah

Le destin n’a pas été tendre envers Jay Useree, 14 ans. Cet adolescent a péri noyé, jeudi, à Cascade Savanne. Il laisse derrière lui des parents et une sœur complètement anéantis. Sa mère, Ratnah, 40 ans, arrive difficilement à croire que son fils unique l’a quittée pour toujours.

Les parents de Jay sont meurtris. Ratnah, la mère, craque. « Mon fils n’avait que 14 ans et avait toute la vie devant lui. Je suis meurtrie au fond de mon cœur. Jay ne manquait de rien. Sa naissance avait donné un sens à notre vie. Maintenant, ma lumière s’est éteinte pour toujours. Il n’y a rien de plus difficile pour une mère », lâche Ratnah, les larmes aux yeux.

« Jay me comblait de bonheur. Il était gentil et très aimable. Je dois me montrer forte pour mon époux et ma fille pour leur donner du courage. Mon mari est bouleversé. Jay et lui étaient comme des amis », pleure Ratnah.

Elle poursuit : « Jay était obéissant. Il nous demandait toujours la permission avant de sortir. Jeudi, je l’ai autorisé de partir à la rivière avec ses amis. C’était sa première sortie avec eux. J’ai voulu lui faire plaisir. Mais ce faisant, j’ai fini par le perdre pour toujours. D’ailleurs, avant qu’il ne quitte la maison, je lui ai demandé d’être prudent, car il ne savait pas nager », murmure Ratnah.

Les funérailles de Jay ont eu lieu à 14 heures vendredi. Proches et amis sont venus lui rendre un dernier hommage. Ses quatre amis, qui l’avaient accompagné à Cascade Savanne, sont traumatisés et ils arrivent à peine à s’exprimer. Le coach de Jay est aussi sous le choc. « La veille, Jay est venu à ses cours de karaté et j’avais parlé du sens de responsabilités. C’était un bon garçon. Je l’estimais comme mon fils et il était régulier en classe », dit-il. Ses deux fils étaient également avec Jay le jour du drame.

Jeudi après-midi, Jay a péri noyé à Cascade Savanne. Il était avec ses quatre amis âgés entre 13 et 17 ans. Ceux-ci ont expliqué à la police de Souillac que Jay leur avait demandé d’aller à la rivière de la localité pour préparer une salade. Puis, ils ont marché jusqu’à Cascade Savanne. Jay s’est jeté à l’eau. à un moment donné, il s’est retrouvé en difficulté et ils se sont jetés dans l’eau pour le secourir, mais il avait disparu. Ils ont alors alerté la police.

L’autopsie, pratiquée par le chef du département médico-légal, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, et le médecin légiste, le Dr Prem Chamane, ont attribué le décès de la victime à une asphyxie due à la noyade.