Kite Surf : Zohra et sa mère remercient l’équipe d’Xplik ou K

Par Raj Bissessur O commentaire
Zohra

Patricia Sophie et sa fille Zohra sont soulagées. Cela faisait près de quatre ans que mère et fille, habitantes de Pereybère, se battaient pour obtenir un permis de kite surf sur le littoral nord-ouest pour Zohra. Cette professionnelle de cette discipline compte maintenant exercer comme monitrice après avoir décroché son diplôme. Cette semaine, Zohra a enfin obtenu le précieux document après des années d’aller-retour entre sa résidence et les bureaux du ministère du Tourisme, de la Mauritius Tourism Authority (MTA), de la Beach Authority (BA) et du ministère de la Pêche. Patricia a pratiquement squatté ces bureaux ces dernières années.

Les tracasseries administratives étaient dues au fait qu’aucun permis de kite surf n’était accordé où Zohra voulait exercer comme monitrice : la région de Grand-Gaube est saturée, affirmait la MTA. Sans compter pleines d’autres conditions imposées au demandeur : un deuxième bateau, le consentement des pêcheurs, enregistrer une compagnie, un emplacement commercial. Patricia a persévéré et les a satisfaites l’une après l’autre.

Finalement, la MTA a accordé un permis de kite surf à Zohra, à Mare-La-Raie. Désormais, Zohra peut commencer à donner des leçons de kite surf. Mère et fille disent un grand merci à l’équipe d’Xplik ou K, au directeur de la BA, au Dr Dhuneeroy Bissessur et à Khoudijah Maudarbocus-Boodoo, directrice de la MTA.