L’ado cueillait des goyaves chez un voisin : son abdomen perforé par un piquet en fer

Par Le Défi Plus O commentaire
Goyaves

Un adolescent de 13 ans s’est retrouvé à l’unité des soins intensifs après avoir été grièvement blessé. Un piquet de fer lui a transpercé le ventre alors qu’il escaladait un mur pour cueillir des goyaves chez un voisin.

Il est dans un état critique. David (prénom modifié), habitant un faubourg de Port-Louis, a été hospitalisé de toute urgence à l’unité des soins intensifs de l'hôpital Dr A.G. Jeetoo. Il est tombé, jeudi après-midi, alors qu’il cueillait des goyaves. Des piquets de fer étaient placés sur le mur, tout près du goyavier et des fruits convoités, pour dissuader les gens de les cueillir.

L’adolescent ne s’est pas rendu compte du danger qui le guettait alors qu’il faisait sa cueillette. Des volontaires  sont venus à sa rescousse et la police de Bain-des-Dames a été alertée.

« Mon fils est tombé, ces piquets de fer ont perforé son estomac. Son corps était suspendu dans l’air. J’ai couru de tous côtés pour trouver une meuleuse (grinder) pour couper ces piquets », explique Marjorette, 43 ans. « Ce sont des maçons qui travaillaient tout près qui ont coupé ces piquets. Toutefois, un morceau de métal était enterré dans l'estomac de mon fils. Sa souffrance était atroce. Il saignait abondamment. Les pompiers et le Samu, mandés sur place, ont de suite transporté David à l'hôpital. Il a été admis à l'ICU après avoir subi une opération. Son état de santé est jugé critique », ajoute la mère.

Elle raconte : « Jeudi vers 15 heures, j’avais emprunté ce chemin où le drame s'est joué. David n’était pas là. Il m’avait dit qu’il allait jouer. Je suis allée acheter des légumes au ti-bazar du coin. Sur le chemin du retour, toujours pas de signe de David. C’est quelques minutes plus tard, qu’une voisine m'a informée à la maison que David a fait une chute et qu'il était en danger. Si cela avait été un jour d’école, mon fils aurait perdu la vie, car il n’y a pas âme qui vive dans la rue à cette heure. Jeudi était férié, il y avait beaucoup de monde et ils ont tous aidé pour sauver la vie de mon fils », confie Marjorette au Défi-Plus.

En larmes, elle explique son désespoir. « Les médecins ont dit qu’il avait un caillot de sang dans l’estomac. Ils ont intubé David pour évacuer ce caillot. Il faut attendre 24 heures pour voir si le caillot de sang se résorbe, sinon il faudra l’opérer de nouveau. Je demande au public de prier pour que mon fils unique retrouve la santé, il souffre beaucoup », explique la mère qui dit déplorer le retard de réaction de la police.

Une allégation qu’a démentie un officier présent : « Les membres de la police ont agi promptement ». L'enquête est supervisée par l'inspecteur Ragavoodoo.