À l’aéroport SSR : une Réunionnaise vole une valise contenant 10 000 euros

Par Irfaad Olitte O commentaire

Des vacances qui se terminent en cauchemar. Ce n’est pas une ressortissante réunionnaise, qui dira le contraire. Venue en vacances à la mi-décembre, elle devrait regagner l’île sœur le 1er janvier prochain. Mais elle a été arrêtée et déportée pour avoir volé 10 000 euros.

Cette ressortissante française, qui habite La Réunion, est arrivée à Maurice à la mi-journée. Après avoir récupéré ses valises, elle est restée dans le hall d’arrivée, là où l'on récupère les valises. Elle attendait un de ses proches.

Pendant son attente, elle devait constater la présence d’une valise qui se trouvait sur le sol près du convoyeur de valises No 2. Il n’y avait aucun signe de son propriétaire. Elle en a profité pour la voler avant de mettre le cap vers le Nord de l’île.

 Le même jour, dans l’après-midi, une ressortissante française, accompagnée de son époux, se présente au poste de police de l’aéroport SSR. L’air inquiète et montrant des signes de panique , elle dit avoir oublié sa valise à l’aéroport. Invitée à fournir des détails, elle raconte aux policiers qu’il y avait 10 000 euros dans sa valise.

Le lendemain, le dossier est transmis à la CID de l’aéroport. Les enquêteurs procèdent au visionnage des enregistrements vidéo provenant des caméras de surveillance placées à différents endroits de l’aéroport SSR. De plus, la liste des passagers arrivant à Maurice dans la matinée est passée au crible. Ce qui a permis aux enquêteurs de recueillir plusieurs indices. Par la suite, ils ont effectué une descente dans une villa du Nord de l’île mercredi où séjourne la Réunionnaise.

Déportée

Alors que les enquêteurs procèdent à une fouille sur place, elle a tenté de faire de la résistance. Mais les policiers ne se laissent pas intimider. Ils découvrent la valise de la touriste française. Un emballage en plastique contenant 10 000 euros est également retrouvé sur place.

À partir de cet instant, les vacances de cette Réunionnaise tournent au cauchemar. Elle est conduite dans les locaux de la CID de l’aéroport. Sur place, elle passe aux aveux et explique dans les moindres détails comment elle a fait main basse sur cette valise. Jeudi, elle a été traduite devant le tribunal de Mahébourg où elle a été trouvée coupable de vol. La cour lui a infligé une caution de bonne conduite pendant une période de deux ans, faute de quoi elle sera emprisonnée pour une semaine.  La présumée voleuse a dû fournir une caution de Rs 5 000. Jeudi soir, elle a été déportée.

Le sergent Lachumun et ses hommes, nommément le constable Bhugoo, le caporal Manick et la WPC Mootoocurpen ont élucidé cette affaire sous la supervision de l’inspecteur Sooknah, tous affectés à la CID de l’aéroport.