[Vidéo] Le BJP contre « Padmavati »

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
padmavati

Les leaders de BJP soutiennent la campagne contre Padmavati, car ce parti est contre la déformation de la riche histoire de l'Inde.

La reine Padmini de Chittorgarh s'est immolée après que son château ait été envahi par Alauddin Khilji. « Les gens ont le droit d’être offensés… Des cinéastes ne peuvent pas déformer des faits historiques. Padmini fait partie de notre histoire et les cinéastes ne devront pas la falsifier », a dit un porte-parole du BJP qui ajoute que le droit à l'expression n'est pas absolu.

Plusieurs parlementaires du BJP s'opposent à l'exploitation du film, car toute association de Padmini avec Khilji est inacceptable.  « Padmavati et Khilji ne se sont jamais rencontrés dans la vie réelle », a avancé une autre source de BJP qui soutient la communauté rajpoute.
La sortie de Padmavati pourra avoir de graves conséquences sur l’échiquier politique en marge des élections législatives, en décembre à cause de la présence de cette communauté dans plusieurs États, dont Gujerat et l'Uttar Pradesh.

Trois versions

Le magnum opus en hindi de Sanjay Leela Bhansali, Padmavati aura deux autres versions – tamoul et télougou. Le cinéaste annonce que des chanteurs de Bollywood ont prêté leur voix aux chansons des deux versions.

Les chansons de la version en hindi ont été interprétées par Divya Kumar, Shreya Ghoshal et Shivam Pathak et elles ont été très bien accueillies par les mélomanes.
Sanjay Leela Bhansali a fait une requête à ses compositeurs de musique d’écrire les chansons, à nouveau au lieu que de les traduire tout simplement.

Le Central Board of Film Certification (CBFC) a retourné la copie de Padmavati soumise à la censure avançant qu’il y a quelques manquements dans l'application faite. La nature de ces manquements n'a pas été révélée. Plus de 200 membres d'un groupe de la communauté  rajpoute ont débarqué dans les centres commerciaux de Noida's Sector 18 la semaine dernière pour proférer des menaces aux propriétaires de multiplexes qui oseraient projeter Padmavati.

Sanjay Leela Bhansali réfute les rumeurs

Le 28 janvier, Sanjay Leela Bhansali avait émis un communiqué pour annoncer que contrairement aux rumeurs, il n'y a aucune scène romantique entre la reine rajpoute Padmavati (Deepika Padukone) et Alauddin Khilji (Ranveer Singh). Dès le début, il a maintenu que la controverse était sans fondement. En dépit de cela, les rumeurs ont continué à s'amplifier.

« Rani Padmavati est montrée dans la façon la plus honorable dans mon film. Il n'y a aucune scène romantique ou séquence de rêve entre Alauddin Khilji et la reine. Ces rumeurs sont sans fondement. Des précautions ont été prises pour s'assurer que le film n'affecte en aucune façon son honneur et sa dignité. J'ai tourné le film avec le maximum d’honnêteté, de responsabilité et de diligence. J'ai été profondément inspiré par Rani Padmavati et ce film est un hommage au courage et aux sacrifices des Rajpouts. C'est un film que le pays en entier, en particulier Mewar, sera fier », a lancé Sanjay Leela Bhansali.