[Audio] Le Metro Express abordé dans le Grand Journal - Dev Beekarry : «Nous sommes préparés à faire face aux problèmes»

Par Nasif Joomratty O commentaire
Radio Plus

Le responsable de communication de Metro Express Ltd l’a indiqué sur Radio Plus, lundi après-midi : « Nous sommes préparés à faire face aux problèmes ». Le projet Metro Express était au cœur de la deuxième partie du Grand Journal. Gilbert Bablee et Patrick Hilbert recevaient Dev Beekarry et George Chung Senior Advisor au Prime Minister’s Office.  « Le Metro changera notre manière de concevoir notre développement, notre population. Il faut s’organiser», a expliqué le directeur de Metro Express Ltd. Concernant le délai (target) fixé pour démarrer le projet, Dev Beekarry dira que les travaux ont commencé le lundi 29 janvier. « L’objectif est de rendre le métro opérationnel d’ici septembre 2019. Jusqu’ici, aucun plan de déviation n’a été rendu effectif pour les besoins du projet. En cas de retard, il y aura des frais de pénalité, mais pour l’heure, Metro Express Ltd est on target ».

Si Larsen & Toubro a une obligation contractuelle envers Maurice pour compléter le projet dans les délais, Metro Express compte aussi des conditions similaires, affirme Dev Beekarry. « Le gouvernement a dû offrir des sites à la compagnie pour aller de l’avant avec le projet. Il nous faut avoir un mindset positif, la population doit réaliser l’envergure de ce projet ».

Dev Beekarry soutient que le terminus d’autobus de la Place Margéot, Rose-Hil, sera déplacé pour permettre la construction d’une Elevated Station. Le responsable explique qu’il s’agit d’un projet national et demande au public de ne pas attribuer une coloration politique au projet Metro Express. Des travaux seront effectués par le Central Electricity Board pour le déplacement des pylônes, d’autres seront entrepris par la Central Water Authority et la Wastewater Management Authority. « Ces travaux seront effectués après concertation avec les abonnés par la CEB et la CWA. Il n’y aura aucune interruption de ces services », rassure Dev Beekarry. «  Li pu moins ceki kav penser ». Les coûts de ces modifications seront assumés par le constructeur. « Les travaux seront menés de façon à causer le moins d’inconvénients possible, et le projet changera la manière de voir le développement à travers le pays », a, pour sa part, ajouté le Senior Adviser George Chung.