Leena Kanhye : une femme qui a su coiffer son objectif

Par Leena Gooraya-Poligadoo O commentaire
Leena Kanhye

La recette de la réussite de Leena Kanhye, coiffeuse et esthéticienne, est simple :  satisfaire ses clientes à travers une approche de proximité. Cette stratégie lui a permis de se faire une place dans l’univers des soins de beauté.

De la coiffure aux soins esthétiques, en passant par le maquillage, la manucure et les séances de pédicure, le salon Leena Beauty Care offre depuis trois ans une panoplie de services. Situé au Candos Colline Commercial Centre à Quatre-Bornes, il est devenu une adresse incontournable dans la région.

Cela fait environ huit ans que Leena Kanhye, la propriétaire, exerce le métier de coiffeuse et d’esthéticienne. « J’ai toujours été passionnée par les soins de beauté. J’ai été mon propre cobaye. J’ai peu à peu commencé à offrir mes services aux clientes à mon domicile à Sodnac », raconte-t-elle.

Pour se perfectionner, elle a suivi plusieurs formations. Au fil des années, la clientèle n’a cessé de grossir. Une progression qui l’a encouragée à ouvrir un salon esthétique. 

La carte de la Proximité

Cela fait environ huit ans que Leena Kanhye exerce le métier de coiffeuse et d’esthéticienne. 

Dans un domaine hautement compétitif, Leena Kanhye dit se démarquer des autres en jouant la carte de la proximité et à travers sa façon de travailler. « Bien que je sois submergée de travail, je fais de mon mieux pour satisfaire les clientes. Rester toujours accueillante et souriante est un facteur important dans ce métier. »

Elle affirme que le marketing se fait principalement à travers le bouche-à-oreille : « Si une cliente est satisfaite, on peut en accueillir 10 autres. » Leena Kanhye est aussi une spécialiste de la mise en beauté des mariées : « Les clientes font des réservations au moins un an à l’avance. »

Mais tout n’est pas toujours beau pour une femme entrepreneure. Elle explique que la gent féminine est de plus en plus exigeante. « Les femmes veulent avoir les meilleurs services. Il faut donc toujours être à la hauteur et veiller à ce que les clientes s’en aillent avec le sourire aux lèvres. »

Le plus gros défi auquel est confrontée Leena Kanhye est le manque de main-d’œuvre. « Je forme souvent des jeunes pour travailler au salon. Mais dès qu’elles sont fiancées ou mariées, elles abandonnent le métier. » Fort heureusement, elle peut compter sur le soutien de sa famille. D’ailleurs, elle se dit chanceuse d’avoir celui de son époux. « Avec seulement une employée à mes côtés en cette période festive, ma journée commence et se termine au salon. Heureusement que mon époux et ma mère m’aident en faisant le ménage et en s’occupant des enfants »,  confie-t-elle.

La femme entrepreneure est mère d’un garçon de 13 ans et d’une fille de 11 ans. Ses passe-temps sont la bonne bouffe, le cinéma et la télé.

Projets en vue
Après avoir consolidé sa présence dans la région de Quatre-Bornes, Leena Kanhye souhaite à présent ouvrir d’autres branches. En revanche, pour qu’elle réussisse dans cette démarche, elle a besoin d’employées qualifiées. C’est pour cette raison qu’elle envisage, dans un premier temps, de former des femmes passionnées par le métier dès 2018, une année qui sera, dit-elle, marquée par des stages.