Les services publics affectés : une centaine de pylônes électriques endommagés

Par Thierry Laurent O commentaire
CEB

Le passage de Berguitta sur l’île a causé des dégâts matériels conséquents. Les services publics ont été les plus affectés, provoquant d’importantes perturbations à travers le pays.

Ce sont les services du Central Electricity Board (CEB) qui ont enregistré le plus de dégâts. Une centaine de pylônes électriques ont été endommagés par le cyclone. Certains ont tout simplement été renversés alors que d’autres ne tenaient plus correctement. À mercredi, environ 33 pylônes sont tombés dans les régions de Camp-de-Masque, Nouvelle-France, Mare-d’Albert, Deux-Bras, Plein-Bois, Mon-Choisy, Pointe-aux-Sables. C’est à Résidences Trèfles que le bilan est le plus spectaculaire avec pas moins de quatre pylônes renversés.

Jeudi, à Rose-Hill et dans  l’ouest, le CEB a rencontré beaucoup de soucis sur le terrain. Il revient qu’à Petite-Rivière, les techniciens du CEB ont eu beaucoup de mal à rétablir la fourniture électrique dans plusieurs maisons qui avaient été inondées, alors qu’une centaine de maisons étaient privées d’électricité à Rose-Hill.

Des régions du sud et du centre du pays ont aussi été privées d’électricité en raison de la chute de deux pylônes électriques à Cluny. La direction du CEB dit avoir observé que de nombreux pylônes ont été mal installés et que les normes n’avaient pas été respectées, notamment en ce qui concerne la profondeur de 1m50 imposée. Une enquête interne a été commanditée afin de situer les responsabilités à ce sujet.

Outre les problèmes soulevés par la fragilité de l’enfouissement des pylônes électriques, c’est au niveau de la distribution que le CEB a rencontré des difficultés. La nouvelle sous-station de La Tour Koenig a été inondée, ce qui a, du coup, contraint le CEB à couper la fourniture électrique.

Les infrastructures de la Central Water Authority (CWA) ont aussi été affectées. Ce sont les stations de traitement qui ont été les plus endommagées en raison de la présence d’eau boueuse. C’est une fois de plus le centre de traitement de Pailles qui a subi les dégâts les plus importants. La station est ainsi dans l’incapacité de filtrer entre 60 000 et 80 000 mètres cubes d’eau, ce qui a du coup privé toute la capitale en eau.

Les routes qui restent fermées

Certaines routes du pays restent fermées à la circulation, cela après avoir été affectées par le cyclone. Il s’agit du pont Marjolain à Cité La Cure, le pont St-Denis à Chamarel, l’avenue Berthaud en direction de Rose-Hill. La route Terre-Rouge/Verdun sera de nouveau opérationnelle ce vendredi matin.

Le service clientèle du CEB et de la CWA affecté

Le service clientèle du Central Electricity Board (CEB) et de la Central Water Authority (CWA) était hors service pendant une grande partie de la journée de jeudi. Selon nos recoupements, c’est le manque de personnel ainsi que les nombreux appels qui ont provoqué le crash de ces deux services.

Pas d’école ce vendredi

Suivant le passage du cyclone Berguitta, il n’y aura pas de classes ce vendredi. De ce fait, les écoles pré-primaires, primaires, secondaires, les centres de formation technique du MITD et les institutions d’enseignement supérieur n’ouvriront pas. Toutefois, les chefs d’établissement et le personnel non-enseignant doivent se rendre dans leurs écoles respectives pour un état des lieux dès ce matin.

Le ministère émettra un nouveau communiqué pour annoncer la reprise des classes.