22 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Wednesday, 08 August 2012 09:06

Soupçons de fraude et corruption – Le PMO ouvre une enquête sur la MPA

Rate this item
(0 votes)
De nombreuses  irrégularités ont été  relevées récemment dans le port. De nombreuses irrégularités ont été relevées récemment dans le port.
Le Bureau du Premier ministre a ordonné qu’une enquête soit conduite sur un certain nombre d’allégations de corruption et de mauvaises pratiques à la Mauritius Ports Authority. Une décision applaudie par Maurice Allet, président de la MPA.
Un corps indépendant du port enquêtera sur une série d’alléga­tions de mauvaises pratiques et de fraudes à la Mauritius Ports Authority (MPA). Le Bureau du Premier ministre a décidé de mettre son Office of Public Sector Governance sur la piste. Cette décision a été prise à la lumière d’un rapport interne soumis par la MPA elle-même au Premier ministre le mois dernier.

« Cette enquête indépendante permettra de faire toute la lumière sur cette série d’allégations qui sont faites sur la MPA. Nous avions d’abord fait une enquête à notre niveau que j’ai ensuite soumise à notre ministère de tutelle qui a décidé de référer le dossier à l’office pour la bonne gouvernance du secteur public. C’est une très bonne chose », déclare Maurice Allet, président de la MPA.

Quelques semaines de cela, un document anonyme faisait état d’une trentaine de cas spécifiques de pratiques frauduleuses et de corruption avec des chiffres à l’appui. Celles-ci s’étalent sur une dizaine d’années. Les noms de plusieurs hauts cadres de la MPA y sont cités. Certains d’entre eux sont même partis à la retraite maintenant alors que d’autres ont gravi les échelons pour occuper maintenant de hautes responsabilités au port.

Maurice Allet déplore cependant que ces accusations soient faites de manière anonyme. « Je fais appel à tous ceux qui ont des informations de me rencontrer en toute discrétion. Ma porte est grandé ouverte », précise le président de la MPA. Pour lui, l’important est que l’autorité responsable de la gestion du port doit garder une image propre. L’enquête interne aurait cependant révélé qu’un certain nombre d’allégations serait sans fondement.

C’est cependant un autre fait que c’est la direction, dont certains sont mis en cause, qui a mené l’enquête. C’est donc pour cette raison que le Bureau du Premier ministre a confié une seconde enquête à des personnes qui sont en dehors de la MPA.

Dans la liste de dénonciations, il est entre autres question d’un haut cadre qui a rénové son campement par une compagnie qui a remis à neuf le bâtiment administratif au coût de plusieurs millions de roupies. Un autre haut cadre a aussi eu droit à ce privilège pour sa maison à Quatre-Bornes. Il se trouve que ce sont cependant ces mêmes personnes qui auraient alloué le contrat pour la rénovation de la MPA.

Un ancien Workshop Manager, proche des politiques,  qui a été à l’origine de la disparition d’un équipement  portuaire et sur qui pèseraient des allégations de détournement de fonds, n’a jamais été inquiété. Mieux, à sa retraite alors qu’il devait plier bagage, il se vit allouer un autre contrat.
La construction du ‘container terminal’ n’a pas été exempte de critiques.

Un ingénieur, de mèche avec un auditeur interne, exige une somme additionnelle à la Mauritius Ports Authority (MPA) au nom de ceux chargés de construire le terminal sauf que l’argent ne serait jamais parvenu à ceux ayant obtenu le contrat. Le nom de cet ingénieur figure dans plusieurs cas cités dans ce document.

Les conflits d’intérêts sont tels qu’une autre compagnie qui s’est vu octroyer le contrat pour réparer les chemins, construire les garages, accomplir d’autres travaux dans la zone portuaire, a aussi effectué des travaux en la résidence d’un haut cadre.




Last modified on Wednesday, 08 August 2012 09:06
Patrick Hilbert

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Live News Popular Articles

Google+