02 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 27 November 2012 16:45

Rundheersing Bheenick : « Le salut de Maurice ne réside pas dans l’affaiblissement de la roupie » Featured

Rate this item
(0 votes)
Rundheersing Bheenick sort de ses gonds. « C’est un faux débat de dire que la roupie est trop forte. Elle est plus faible parmi d’autres monnaies ciblées », soutient-il. Le Gouverneur de la Banque de Maurice va même plus loin. « C’est la stabilité sociale qui sera en jeu si nous préconisons la dépréciation de la roupie comme politique ».
«Le salut de Maurice ne réside pas dans l’affaiblissement de la roupie locale. Si nous ne faisons pas attention, des gens se retrouveront dans la rue ». C’est ce qu’a déclaré Rundheersing Bheenick lors d’un point de presse ce mardi 27 novembre. Il s’élève également contre ces « messieurs » qui n’ont cessé de réclamer « tout au long de leur carrière » une baisse du taux directeur. « Comment peut-on dire que la Banque de Maurice a les moyens de baisser le taux directeur alors que l’inflation va franchir la barre des 6 % ? C’est le contraire que nous aurions dû faire, surtout que le taux de l’épargne est en train de dégringoler. Il faut, à tout prix, arrêter cette chute vertigineuse car, dans le cas contraire, la balance commerciale va se détériorer davantage et il y aura une perte de confiance. C’est d’ailleurs grâce à notre politique prudente que Maurice a augmenté sa notation. Nous ne pouvons pas tout mettre en jeu en préconisant une baisse du taux Repo », martèle-t-il.

D’ailleurs, note-t-il, aucun membre du comité de politique monétaire ne s’est prononcé pour une baisse du taux Repo à l’issue de sa réunion, lundi. « Le débat a bougé dans le sens inverse. Certains membres se sont prononcés en faveur d’une augmentation des taux d’intérêts bancaires. C’est un signal très clair que le rôle principal du comité de la politique monétaire est de lutter contre l’inflation. L’évolution du taux Repo à l’avenir s’orientera dans cette direction », indique-t-il.

Rundheersing Bheenick a aussi commenté la situation économique globale. « Il ne faut pas miser sur une reprise de sitôt. Il n’y a donc pas de salut à l’horizon. Il faut donc changer son fusil d’épaule et continuer à diversifier notre économie et se rapprocher davantage des pays en pleine croissance ». Il avance dans la même foulée que le pays « fait fausse route si l’on croit que l’économie mauricienne fait très bien par rapport à ses pairs africains ». « Nous sommes restés quasiment stationnaires dans le ‘Global Competitiveness Report’ alors que des pays comme Rwanda ont fait des progrès énormes. Maurice doit essayer de faire des efforts plus conséquents pour vaincre la bataille de la productivité et de la compétitivité. L’avenir du pays repose sur ces deux facteurs et non sur la baisse de la valeur de la roupie », conclut le Gouverneur de la BoM.

Inflation : Une hausse de 0,5 % attendue avec le PRB

Selon Rundheersing Bheenick, il faut anticiper une hausse de 0,5 % sur l’inflation avec le PRB qui prendra effet en janvier. Il s’attend aussi à ce que la hausse des taxes sur la cigarette et les produits alcoolisées, mesures annoncées dans le Budget, ait un « one off effect » sur l’inflation au mois de décembre. Rappelons que le ‘headline inflation’, qui s’élève à 4,3 % en octobre, affiche une « baisse continue » depuis onze mois consécutifs.

Textile : L’opacité des bilans financiers décrié

« Le textile est très surendetté. Baisser le taux Repo de quelques points de base ne va pas résoudre leur problème », soutient le Gouverneur de la Banque de Maurice. Il décrie notamment le « manque de transparence » et « l’opacité » des bilans financiers des entreprises du secteur. « Outre quelques grosses boîtes, toutes les autres entreprises familiales ont des comptes qui ne sont pas aussi transparents que nous le souhaitons. Certains opérateurs clament une baisse du taux directeur sur tous les toits alors qu’ils cachent l’état actuel des comptes de leur entreprises », martèle Rundheersing Bheenick. Ce dernier déplore dans la même foulée que les mesures mises en place pour venir en aide aux secteurs affectés par la crise, notamment l’introduction d’une ligne de crédit en devises étrangères, n’a pas trouvé autant de preneurs souhaité.




Last modified on Wednesday, 28 November 2012 08:29
Christina Vilbrin

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Live News Popular Articles

Google+