24 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Monday, 12 December 2011 09:05

Drame passionnel à Vacoas : un soudeur tue son rival à coups de pieds

Rate this item
(1 Vote)

Media

Le suspect se constituant prisonier et Christopher Boodhoo la victime en médaillon. Le suspect se constituant prisonier et Christopher Boodhoo la victime en médaillon.

Ce drame a jeté la consternation à Holyrood, Vacoas. Kersley Armoogum, un soudeur de 31 ans habitant Roches-Brunes, a mortellement agressé Christopher Boodhoo, Assistant Bar Manager à Le Luxe Hotel, au Morne.

Les faits ont été commis aux petites heures hier matin, dimanche 11 décembre. Kersley Armoogum n’a pas digéré que Christopher Boodhoo, 25 ans, entretenait une relation avec la femme qu'il aimait, Sabrina. Celle-ci, âgée de 30 ans, employée au même établissement hôtelier, affirme qu’elle avait pris ses distances de Kersley depuis trois ans. «Il a agi par jalousie », a-t-elle confié à Radio Plus ce matin.

Hier, aux petites heures, Kersley a attendu Sabrina à Holyrood No 2, à Vacoas. Il était à moto devant l’impasse menant au domicile de son ex-fiancée. Quelques minutes plus tard, il devait l’apercevoir  descendre d’un taxi, enlacée dans les bras de Christopher.

Fou de rage, le soudeur devait se jeter sur le jeune homme avant de le rouer de coups de pieds. Grièvement blessé, Christopher s’est écroulé au sol. Il a été transporté à l’hôpital Victoria où il devait rendre son dernier souffle quelques heures plus tard.

Son forfait commis, Kersley Armoogum a pris la fuite. Mais, il devait se constituer prisonnier dans le courant de la journée. Il sera présenté au tribunal de Curepipe aujourd’hui.





Last modified on Monday, 12 December 2011 11:41
Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Live News Popular Articles

Google+