20 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Wednesday, 23 January 2013 06:10

Bagooaduth Kallooa : « L’école de nursing doit être autonome » Featured

Rate this item
(1 Vote)
Pas question que la School of Nursing opère sous l’aile de l’Institut de santé ! C’est ce qu’ont bien fait comprendre les dirigeants de la Nursing Association (NA), mardi en conférence de presse.
« Ne touchez pas à notre école de nursing ! Elle doit continuer à être autonome, tout en rehaussant son niveau. Nous allons résister à toute tentative de fusion entre la School of Nursing et l’Institut de Santé », a soutenu Bagooaduth Kallooa, président de la NA. Et de souhaiter que l’école de nursing soit affiliée à l’université de Technologie (UTM).

Bagooaduth Kallooa s’est aussi réjoui du fait que le Pay Research Bureau (PRB) vient de recommander le « top-up programme » pour les infirmiers ; c'est-à-dire qu’avec la transformation du certificat en nursing en un « diploma », ceux déjà dans le service bénéficieront d’une formation additionnelle. Cela, pour qu’ils soient au même niveau que les nouveaux infirmiers. Ainsi, ils seront bientôt 500 infirmiers à suivre cette formation de six mois.

Le président de la NA a remercié le ministre de la Santé, Lormus Bundhoo, pour son « soutien en faveur » de cette mesure. Toutefois, ce syndicat proteste contre le fait que même des infirmiers détenteurs d’un Bsc Nursing ont été sommés de suivre ce cours. « Il aurait dû être optionnel pour cette catégorie d’infirmiers. Nous trouvons aussi injuste que les infirmiers rodriguais ne figurent pas parmi ceux sélectionnés pour le top-up programme », a ajouté Bagooaduth Kallooa.

La révision du curriculum pour le cours de nursing au plus vite, l’offre de voitures hors taxes aux Charge Nurses, un nouveau bâtiment pour l’école de nursing et recrutement des enseignants, dont des Midwife Educa­tors, étaient parmi les autres revendications de la NA.

Solidaire des patients dialysés
La NA s’est dite « solidaire » des patients dialysés. « Nous partageons leur peine parce que nous savons à quel point leur traitement est pénible. La plupart de leurs revendications sont justifiées. Nous confirmons qu’il y a un manque de personnel qualifié, notamment des médecins, pour prendre soin d’eux », a réagi Bagooaduth Kallooa.



Last modified on Wednesday, 23 January 2013 06:52
Radha Rengasamy-Jean Louis

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Live News Popular Articles

Google+