16 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Friday, 25 January 2013 20:02

Bunwaree annonce une « série d’enquêtes » sur des recrutements au MITD Featured

Rate this item
(2 votes)

Une « série d’enquêtes » seront ouvertes pour faire la lumière sur certains recrutements qui ont été effectués au Mauritius Institute of Training and Development (MITD). C’est ce qu’a annoncé le ministre de l’Education, Vasant Bunwaree, lors d’une conférence de presse ce vendredi 25 janvier.

Le MITD, soulignons-le, est sous le feu des projecteurs après qu’un enseignant de cet établissement est soupçonné d’avoir eu des relations sexuelles avec l’une de ses élèves, une adolescente de 14 ans. Vasant Bunwaree a annoncé la mise la mise sur pied d’un Fact Finding Committee pour faire la lumière sur toute cette affaire le 20 novembre 2012. Cependant, le leader du MSM, Pravind Jugnauth, allègue qu’il y aurait une « tentative de couver-up » sur ce cas allégué de pédophilie.  Des allégations que Vasant Bunwaree a rejetées en bloc.

Lors de sa conférence de presse, ce vendredi, le ministre Bunwaree a dit souhaiter que le leader de l’Opposition, Paul Bérenger, rende vite à l’adolescente impliquée dans cette affaire de mœurs au MITD. Il a, par ailleurs, souhaité un prompt rétablissement au leader des mauves, qui se rendra ce lundi en France pour son traitement médical – Paul Bérenger souffre d’un début de cancer à l’amygdale gauche. « Je souhaite que camarade Paul surmonte la difficulté à laquelle il fait face. En tant que médecin, je comprends les épreuves et les difficultés qu’il doit affronter. La vie est une bataille permanente », a-t-il dit.




Last modified on Friday, 25 January 2013 20:05
Annick Daniella Rivet

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Live News Popular Articles

Google+