21 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 26 January 2013 12:00

Permis à points – Yousouf Chotoye : « Une possible grève le 12 mars » Featured

Rate this item
(4 votes)
La contestation sur l’introduction du permis à points persiste. Après un rassemblement, jeudi à Port-Louis, le Front commun des syndicats du transport (FCST) organisera une manifestation le 21 février. Le porte-parole et président de cette plate-forme, Yousouf Chotoye, n’écarte pas une possibilité d’une grève générale le 12 mars.
> Pourquoi le FCST est contre l’introduction du permis à points à Maurice ?
D’abord, au niveau des infrastructures routières, Maurice n’est pas aux normes internationales. Par exemple, à Ste-Helène, où se situe un arrêt d’autobus, il y a une ligne blanche. Si vous dépassez le véhicule, vous serez pénalisé. En tant que travailleurs du transport, nous devons dépasser les véhicules qui sont stationnés à proximité des lignes blanches.

Autre point encore, avec les routes en mauvais état, les ampoules d’un véhicule peuvent être abîmées facilement. C’est une autre pénalité. J’ai en ma possession plusieurs photos qui démontrent qu’il y a des panneaux de signalisation qui sont illisibles ou dans des arbres. Une autre montre qu’un panneau indique le 'Go' et le 'Stop' à la fois. Nos infrastructures doivent être revues.

> Quelles sont les raisons qui ont poussé le FCST à une manifestation le 21 février ?
Le gouvernement est venu de l’avant avec ce projet sans aucune consultation avec nous. Si notre appel n’est pas entendu, nous passerons à la vitesse supérieure avec une grève nationale possiblement le 12 mars.




Last modified on Saturday, 26 January 2013 09:27
Le Defi Plus

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Live News Popular Articles

Google+