23 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 26 January 2013 16:40

Bérenger : « Je serai là le 1er mai » Featured

Rate this item
(6 votes)

Paul Bérenger a présidé son dernier comité central du MMM, ce samedi 26 janvier à 14 heures, avant son retrait temporaire de la scène politique. Il a ensuite pris la parole lors d’une assemblée spéciale des délégués du MMM à la salle des fêtes de la mairie de Quatre-Bornes. Lors de son intervention d’une quinzaine de minutes, il a promis qu’il serait bel et bien présent sur l’estrade du Remake de 2000 pour le traditionnel meeting du 1er mai.

Paul Bérenger ne déroge pas à la posture qui a été la sienne, mercredi, lorsqu'il avait annoncé à la population qu'il souffre d'un début de cancer à l’amygdale gauche. Tout sourire, jonglant avec les petites blagues, le leader du MMM, a affiché un fort optimisme face à sa maladie devant les militants réunis lors de l'assemblée des délégués des mauves ce samedi. 

«  Je ne suis même pas sûr de devoir subir une opération. Il faudrait peut-être seulement une radiothérapie », explique le leader des mauves. Il dira d'ailleurs à plusieurs reprises : « Mo pou guéri ». Et de rassurer davantage les militants en annonçant que « je serai là le 1er mai ». 

Il a aussi assuré que « rien ne changera, durant mon absence, pour le Remake ». Et de poursuivre en disant qu’il n’y aura pas de « koz kozé avec le Ptr ». Toutefois, il a tenu à remercier Navin Ramgoolam pour son témoignage de solidarité après qu'il ait annoncé sa maladie. 

Sa décision de dévoiler publiquement sa maladie, Paul Bérenger y voit une « philosophie de la vie ». Selon lui, « nous devons vivre dans l'honnêteté, la droiture et le respect des autres ». Se disant profondément touché par la question de cancer, il a annoncé qu'il se pencherait sérieusement sur ce dossier à son retour. 

Le leader du MMM n'a pas manqué aussi de « remercier le peuple admirable de Maurice pour le soutien unanime qu'il a reçu. Mais, aussi à sa famille, son principal soutien. Et aux militants en général ». 

Si Paul Bérenger s'est montré magnanime, il a néanmoins lancé une mise en garde subtile à ses lieutenants. « En mon absence, il faudra un travail d'équipe et dans l'unité au sein du parti. Il ne faut pas que l'un tente de marquer des points contre l'autre », a prévenu Paul Bérenger. «  Si vous m'aimez, vous avez un devoir d'unité », a-t-il conclu. 

L'agenda de Paul Bérenger dans les jours à venir

Paul Bérenger quitte le pays ce lundi 28 janvier pour la France. Il a aussi révélé, lors de l'assemblée des délègues, qu'il subirait des tests médicaux mardi, mercredi et vendredi. Il aura ses premiers résultats le mardi de la semaine suivante. Et c'est, à partir là que les spécialistes décideront de la marche à suivre. « Je vous tiendrai informé », a promis Paul Bérenger.

Paul Bérenger soumettra sa démission de son poste de leader de l’Opposition ce lundi 28 janvier.  En son absence, c’est Alan Ganoo, qui assurera l’intérim au poste de leader de l’Opposition. Celui-ci prendra aussi les rênes du MMM.
 

Jamais des discours n’ont été aussi intimes. Entre anecdote et confidence, trois dirigeants du MMM ont exprimé leur soutien et leur solidarité à leur leader, Paul Bérenger, lors de l’assemblée des délégués du MMM. En voici, un résumé de leurs interventions. 

Alan Ganoo : « Bérenger, un guide spirituel pour la nation mauricienne » 

« Quand Paul Bérenger a dévoilé sa maladie mardi, et moi et Bhagwan, nous sommes restés sans voix. Nous avons même failli perdre connaissance… Depuis, tous les militants ont la gorge serrée, le cœur gros, la boule au ventre », soutient Alan Ganoo. Pour le remplaçant du leader des mauves, Paul Bérenger est le Mauricien le « plus courageux que je connais ». 

« Son courage, sa transparence, son honnêteté, sa dignité… ne peuvent qu’être félicités. Nous sommes fiers de toi Paul. C’est une vraie leçon de courage aux Mauriciens. Il a façonné le destin du pays depuis plus de 45 ans. Bérenger est devenu un guide spirituel pour la nation mauricienne. Il fait preuve de détachement et son compte en banque auprès de Dieu est rempli de bonne actions », souligne Alan Ganoo. Il évoque quelques anecdotes, comme l’occasion où Paul Bérenger a affronté la foule en livrant son discours malgré la défaite ou encore le jour où il a envoyé une canette sur les policiers de la Special Supporting Unit  lors d’une manif devant la MBC. « Cela nous a donné du courage et m’a poussé, de même que Veda Balamoody, à envoyer des cailloux en direction des policiers ». Il se souvient également que « Bérenger avait poursuivi avec sérénité les débats parlementaires malgré le fait qu’il savait que Ramgoolam l’avait révoqué en tant que no 2 du gouvernement PTR/MMM en 1997 ».  

Alan Ganoo estime qu’il ne pourra jamais remplacer Paul Bérenger. « Personne ne le pourra. Bérenger est un superman, une personne extraordinaire, un homme pas comme les autres ».   

Rajesh Bhagwan : « Maurice découvre le rayonnement de Bérenger » 

Papier en main, Rajesh Bhagwan dévoile que c’est très rare qu’il écrit des discours. Le ton est donné. « Depuis l’annonce de sa maladie, beaucoup de militants ont pleuré, ils sont très nombreux à prier, les appels n’arrêtent pas, le nombre de SMS que nous recevons brise tous les records. L’île Maurice est en train de découvrir le rayonnement de Paul Bérenger », soutient le secrétaire général du MMM. Pour Rajesh Bhagwan, il ne fait aucun doute que Paul Bérenger est le plus « grand leader du pays », le « plus grand patriote de Maurice ». « Bérenger est passé par des moments difficiles : coup de balle, grève, trahison, défaite électorale… Sa réaction face à la maladie qu’il a dévoilée publiquement fait toute sa grandeur. Il est direct et ne cache rien. Je suis convaincu que dans quelques semaines nous retrouverons un Paul Bérenger plus dynamique et fort. Comme le dit si bien Ahmad, Paul Bérenger avale des vitamines ‘ferrailles’  », soutient-il. 

Rajesh Bhagwan s’est même laissé aller à quelques confidences. «  Je me souviens quand Bérenger a été battu lors des élections de 83 à Quatre-Bornes. Il a été le premier à me réconforter…. On ne pourra jamais parler de la période  post-indépendance de Maurice sans parler de Paul Bérenger. Il est le fer de lance et l’inspiration du parti », souligne-t-il. Le secrétaire général du MMM, pourtant un die-hard de Manchester, va même jusqu’à citer le « motto » de Liverpool, l’équipe préférée de Bérenger, pour exprimer son soutien à son leader : « You will never walk alone… Paul t’es pas seul, nous sommes avec toi ». Il a, par ailleurs, lancé un appel aux délégués pour qu’ils consolident les comités régionaux et se mobilisent pour préparer le meeting du 1er Mai. «  C’est le plus grand hommage que nous pouvons faire à Paul Bérenger », a-t-il conclu. 

Ariane Navarre-Marie : « Le cancer sera le combat le plus coriace de Bérenger »

 « En révélant publiquement son état de santé, Paul Bérenger est venu faire ce qu’aucun homme politique n’avait fait à Maurice », a déclaré Ariane Navarre-Marie. Pour l’ex-ministre de la Femme, cela traduit la « transparence que Paul Bérenger et le MMM ont toujours pratiquée ». « Paul Bérenger a mené beaucoup de combats. Il a connu des hauts et des bas, mais son combat contre le cancer sera le plus coriace », affirme-t-elle. Toutefois, soutient-elle, Paul Bérenger ne sera pas seul face à la maladie. 

« Les militants et la population en général seront là avec toi Paul », a-t-elle déclaré. « Nous savons que tu est fort, courageux et que to ‘pou manze ar li’. Nou confiant ki to pou relevé bien bien vite. Paul nou contan toi, guéris vite, retourné bien parceki to pays bisin toi ». 

Sur ce, Ariane Navarre-Marie s’est dirigée vers  Paul Bérenger pour l’embrasser « au nom de toutes les militantes ». Un moment d’émotion qui a vite tourné à la rigolade quand elle a lancé «  « Jayen pe jaloux ». Elle a terminé son discours en exprimant son soutien à Alan Ganoo qu’elle a qualifié de « discret, mais efficace ».





Last modified on Saturday, 26 January 2013 20:42
Le Dimanche/L' Hebdo

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Live News Popular Articles

Google+