03 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 27 January 2013 10:30

Subutex – Paris Match parle du trafic entre Maurice et la France Featured

Rate this item
(2 votes)
Dans son édition du 18 janvier, le magazine hebdomadaire Paris Match raconte le « calvaire » de deux familles françaises, dont les filles sont détenues à la prison de Beau-Bassin depuis plus d’un an.
Farah Nachi et Déborah Dangla ont été arrêtées sur la base de soupçons de trafic de Subutex, mais sans qu’aucune accusation n’ait encore été retenue contre elles. Paris Match fait mention d’un trafic entre Maurice et la France. « Un trafic dont on n’imagine pas l’ampleur, impliquant médecins, pharmaciens et bien d’autres », selon les proches des deux jeunes françaises.

Une campagne a été lancée via Change.org : Justice et Dignité pour Farah et Déborah. Les proches des deux jeunes femmes espèrent ainsi obtenir un procès rapide et des conditions de détention « humaines » pour leurs filles. Ils s’élèvent aussi contre « l’hypocrisie des autorités ».

Farah Nachi, alors âgée de 19 ans, a été arrêtée le 9 décembre 2011 à l’aéroport de Plaisance avec plus de 9 500 comprimés de Subutex dans ses bagages, alors que Déborah Dangla a, elle, été interceptée le 23 mars 2012, dans les mêmes circonstances. Cette jeune femme de 18 ans avait plus de 6 000 cachets de Subutex en sa possession.

D’après leurs proches, les jeunes femmes se sont fait piéger par la perspective d’un beau voyage et d’un peu d’argent (300 euros, selon la grand-mère de Déborah). En échange d’un billet pour cette destination paradisiaque, elles devaient transporter des « médicaments ».

L’avocat des deux familles, Joseph Breham, fait ressortir qu’à l’époque, très peu d’informations filtraient sur Internet à propos de ce trafic franco-mauricien de Subutex. Les proches des deux ressortissantes françaises demandent « un procès équitable, des conditions de détention humaines et une réaction de la part des autorités ».

« On a écrit (au président français) François Hollande, au ministère des Affaires étrangères, mais on n’a reçu aucune réponse. Les filles n’intéressent personne », affirment les proches. Ils se demandent aussi « pourquoi aucun contrôle n’est effectué dans les aéroports parisiens, alors que les autorités françaises ont connaissance de ce trafic ? Il faut que les autorités prennent leurs responsabilités ».

La prochaine audience est prévue le 29 janvier. Les familles espèrent qu’une date de procès sera fixée.



Premita Leelachand

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Live News Popular Articles

Google+