20 December 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 19 February 2013 10:43

Meurtre de Gérald Lagesse – L’acte d’accusation sera amendé

Rate this item
(2 votes)
Laval Sambacaille, Steeve Monvoisin et Jiawed Ruhomatally Laval Sambacaille, Steeve Monvoisin et Jiawed Ruhomatally
Lundi, les trois meurtriers présumés de Gérald Lagesse ont comparu devant le juge Benjamin Marie-Joseph, siégeant en Cour d’assises. Ils sont Steeve Monvoisin, Jiawed Ruhomatally et Laval Sambacaille. Ils répondent d’une accusation formelle de meurtre.
Lundi, le représentant du parquet, Me Raj Baungally, a demandé et obtenu un renvoi pour permettre à la poursuite d’amender l’acte d’accusation. Le procès sera de nouveau appelé ce mardi 19 février.
Gérald Lagesse, ex-Customer Service Supervisor, avait été retrouvé mort dans le coffre-fort de la Mauritius Commercial Bank (MCB) à la rue Sir William Newton, à Port-Louis, le 11 février 2005, lors d’un braquage où Rs 51,8 millions avaient été emportées. Les recherches entreprises par la police ont permis de récupérer Rs 3 millions.

Steeve Monvoisin, Jiawed Ruhomatally et Laval Sambacaille sont accusés d’être les auteurs de ce vol à main armée ayant débouché sur la mort de Gérald Lagesse.

Dans leurs dépositions, les trois prévenus ont reconnu qu’ils étaient présents sur le lieu du drame le jour du braquage. Ils ont toutefois nié toute implication dans le meurtre de Gérald Lagesse. Steeve Monvoisin est défendu par Mes Raouf Gulbul et Assad Peeroo, alors que Jiawed Ruhomatally et Laval Sambacaille ont retenu les services de Mes Yanilla Moonshiram et Ravi Rutnah respectivement.

Lors de l’audience, lundi, Me Raj Baungally, Principal State Counsel, a indiqué au juge Benjamin Marie-Joseph qu’il compte amender l’acte d’accusation. Le juge a accédé à sa demande et a ajourné l’audience à ce mardi matin.
Quant au jury, il ne pourra être constitué qu’à partir de ce mercredi 20 février.  Me Ravi Rutnah avait soumis une motion pour demander l’abandon des charges contre Laval Sambacaille pour abus de procédure. Sa motion a été rejetée. Les arguments sur ce point de droit avaient notamment révélé qu’il n’y avait aucune caméra de surveillance dans le coffre-fort de la MCB lorsque le braquage de Rs 51,8 millions a été commis.

Last modified on Tuesday, 19 February 2013 13:58
Nilen Kattany

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus