17 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Thursday, 21 February 2013 11:47

CT Power : six membres d’Azir Moris montent sur l’arc de l’ancien pont de GRNO pour dire non au charbon Featured

Rate this item
(6 votes)
CT Power : six membres d’Azir Moris montent sur l’arc de l’ancien pont de GRNO pour dire non au charbon Waren Marie

Après la « crane protest » à Quatre-Bornes, Azir Moris remet ça. Ce collectif a une nouvelle fois protesté contre le projet de centrale à charbon de CT Power ce jeudi 21 février.

Cette fois-ci, six membres d’Azir Moris sont montés sur l’arc de l’ancien pont de Grande-Rivière-Nord-Ouest (GRNO) pour accrocher leur banderole sur laquelle on peut lire : « No to coal ».

Le 4 février dernier, Jameel Peerally, porte-parole d’Azir Moris, et deux membres de ce collectif, Alain Bertrand et Anushika Sawaram,  sont montés sur une grue sur un site de construction à Trianon pour protester contre le projet de CT Power. Ils ont été arrêtés le même jour sous une charge de « rogue and vagabond » à la suite à une plainte déposée contre eux par le responsable du site de construction. Celui-ci a affirmé n’avoir jamais autorisé qui que ce soit à monter sur la grue pour tenir une « crane protest ». Le lendemain, Jameel Peerally et ses deux amis ont écopé chacun d’une amende de Rs 1 100.

Azir Moris réclame la révocation du permis EIA (Environment Impact Assessment) accordé au groupe malaisien CT Power. Selon ce collectif, ce projet représenterait un danger pour la santé des habitants de cette région.

Voir la vidéo : CT Power : Azir Moris sur l’arc de l’ancien pont de GRNO


CT Power : six membres d’Azir Moris montent sur l’arc de l’ancien pont de GRNO pour dire non au charbon
CT Power : six membres d’Azir Moris montent sur l’arc de l’ancien pont de GRNO pour dire non au charbon




Last modified on Thursday, 21 February 2013 17:09
Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Live News Popular Articles

Google+