23 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Tuesday, 20 December 2011 12:16

Meurtre sur fond de sorcellerie : la sexagénaire a subi des sévices sexuels

Rate this item
(0 votes)

Media

Des faits troublants ont été portés à la police dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Bibi Fawzia Mohamed Hassen. Cette habitante de Grande-Retraite, âgée de 63 ans, a été retrouvée morte à son domicile hier soir, lundi 19 décembre.

L’autopsie, pratiquée ce matin, par le chef du département médico-légal, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a révélé que la victime est morte par asphyxie. Elle avait des côtes fracturées et a subi des sévices sexuels.

 

Bibi Fawzia Mohamed Hassen, une célibataire, était à moitié nue lorsqu’elle a été retrouvée morte. Elle souffrait d’un handicap physique. C’est une sordide affaire de sorcellerie qui serait à l’origine de ce meurtre.

Le frère de la victime, Noorani Mohamed Hassen, 52 ans, un 'storekeeper' et sa femme, Nazmeen, 43 ans, ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête. Ils seront présentés devant la justice ce mardi 20 décembre. Ils sont provisoirement accusés d’avoir torturé à mort la victime.

Le couple, selon nos renseignements, aurait constaté que Fawzia n'était pas dans son état normal en fin d’après-midi. Mari et femme pensaient qu'elle était possédée, et l’un d’eux l'aurait frappée à coups de rotin et de ceinture pour chasser cet « esprit », a-t-on appris de sources policières.

Voyant que cela ne servait à rien, Noorani Mohamed Hassen se serait rendu au poste de police de Brisée-Verdière pour informer les policiers de l'état « anormal » de sa soeur. À son retour, à Grande-Retraite, il aurait découvert la maison sens dessus dessous et le corps sans vie de son aînée.



Last modified on Tuesday, 20 December 2011 13:01
Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Live News Popular Articles

Google+