L'univers de la chanson : quand Laura Beg suit ses intuitions

Par Nathalie Marion Mungur O commentaire
Coke Studio

C’est ce samedi 27 janvier que Laura Beg présentera les 16 morceaux de son nouvel album ‘Intuitions’ en exclusivité, à 20 heures, au Backstage, à ébène. Un album qui jette un regard sur l’entourage de l’artiste et sur ses aspirations.

C’est ce soir que le public pourra découvrir les chansons de cet album, chanté en live par Laura Beg. Un 4e album qui ne porte pas de titre phare. Explications de la chanteuse : « Je ne voulais pas que l’album porte le titre d’une seule chanson. Je voulais d’un titre qui corresponde à l’album dans son intégralité et ‘Intuitions’ le caractérise parfaitement. »

Cet album, Laura Beg l’a entièrement écrit et a aussi composé les mélodies. Il fait la part belle à une variété de styles, dont le séga en passant par le zouk, dance-hall, reggae et balade.

« C’est un vrai mélange, que ce soit au niveau du style de musique que les divers sujets que j’aborde dans mes chansons. Il y en a pour tous les goûts », fait ressortir celle qui a participé à Coke Studio l’an dernier.

La chanteuse a remporté le titre Mrs Universe Mauritius et, par la suite, celui de Mrs Superstar, lors de la finale du concours Mrs Universe, en Afrique du Sud, en septembre. dernier.

L’entrée est gratuite au Backstage ce soir pour le showcase
de Laura Beg (credit photo Sanjiven Guruarts).

En effet, dans ‘Intuitions’ l’artiste parle d’amour avec ses peines et ses joies à travers « Zistoir l’amour », ou encore « Si li ti aussi vrai » et « Mon leme ». Elle aborde aussi l’amitié, le métier d’artiste, Dieu, les fléaux de la société et son père.

« Le titre ‘Papa’, c’est pour rendre hommage à mon père que j’ai perdu quand j’avais 3 ans. Je l’ai découvert à travers les histoires que les autres me racontent et 'Papa' s’adresse aussi à ceux et celles qui sont dans la même situation que moi », précise Laura Beg.

‘Intuitions’ fait également un clin d’œil à nos voisins, les Réunionnais, car si la plupart des chansons sont en kreol morisien, deux d’entre elles, « Quand mi pense », « Mon leme » sont interprétées en créole réunionnais. « J’ai un public sincère à La Réunion qui me suit et qui m’a adoptée depuis mon premier album. »

Mais ce n’est pas uniquement à La Réunion que celle qui a été élue Mrs Universe Mauritius, en 2017, fait un tabac. L’artiste s’est fait connaître non seulement en Afrique, mais aussi  en Europe et ailleurs. Cette année, Laura Beg a prévu une série de concerts, soit à Paris, en Australie, au Canada, en Angleterre, sans oublier La Réunion.

Son succès, Laura Beg le dédie à la chance et à Dieu. « J’ai eu de la chance d’être choriste et d'être à l’arrière de la scène, et voir tout ce qui se passe au-devant m’a enrichie. Aussi, j’ai eu de la chance de chanter dans de grands groupes avec des grands chanteurs, nommément Alain qui m’a permis de me dévoiler, de découvrir la scène et de me l’approprier. Tout ce qui m’arrive, je le dois, avant tout, à Dieu », confie ce petit bout de femme.

Menue certes, mais grande par la voix, une voix qui ne laisse personne indifférent. étonnante et trépidante, celle qui est capable d’aller chercher une note dans des aigus insoupçonnés envoûte. Pourtant rien ne présageait que Laura Beg allait connaître un tel succès. « à 15 ans, alors que j'étais encore à l'école, j'ai commencé à chanter dans un bar. Mais comme c'était le soir, les parents ne voyaient pas cela d'un bon œil. Mais je voulais tellement me lancer dans la chanson que j'ai foncé tête baissée. »

Ainsi pendant quelques mois, Laura Beg fera découvrir aux nombreux touristes ainsi qu’aux Mauriciens son talent de chanteuse. Mais allié études et travail ne font pas bon ménage. L'artiste fait un choix : ce sera la chanson. « La chanson est comme une thérapie. Je me sens tellement bien quand je chante. »

Laura Beg chantera dans ce bar jusqu'au jour où elle rencontre Alain Ramanisum. Ébloui par son talent, Alain Ramanissum, qui est aujourd’hui son époux, approchera la chanteuse pour qu'elle intègre son groupe Ravana. Cette rencontre sera déterminante pour elle. Laura Beg y fait ses premières armes en tant que choriste.

Peu de temps après, le leader du groupe concède que Laura Beg ne peut se limiter à être uniquement choriste. À travers « Aimer jusqu'à l'impossible », permettra à l'artiste de montrer ses capacités de chanteuse. Suivront d’autres tubes comme « Limensite Lamour », « Savanne », « Si mo ti enn Zom », « Ki twa Lamour », « Tik Tike », « Friends » et jusqu’à la consécration.