24 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 29 April 2012 12:00

Melissa Latouche, mannequin et actrice – Du charme mauricien dans le 7e Art Featured

Rate this item
(34 votes)
Une scène du film... Une scène du film...
Elle a un physique de rêve et un talent indéniable pour le cinéma. Jeune mannequin et actrice au pays de Sa Majesté, Melissa Latouche nous livre à cœur ouvert son parcours sur le grand théâtre de la vie, son premier film en tant que premier rôle féminin et ses origines… mauriciennes !
Elle est jeune et belle ; talentueuse et simple ; intelligente et déterminée. Même si elle a la tête dans les étoiles avec le lancement de son premier film, Melissa Latouche garde les pieds bien sur terre et reste humble. Fière de ses origines mauriciennes, la jeune femme a tout naturellement accepté de nous confier en exclusivité sa participation en tant que premier rôle féminin dans le nouveau film de Naeem Mahmood : Brash Young Turks qui sortira très bientôt en Grande-Bretagne !

Melissa est née et a grandi dans le sud-est de Londres. Alors qu’elle est très jeune, ses parents se séparent et c’est sa mère, Danny, qui les élèvera, elle et son jeune frère, Dominic. Sa famille lui sera ainsi d’un soutien indéfectible. La jeune femme avouera qu’elle était très distraite à l’école, mais adorait les cours de Drama and Art.

« Cependant, j’ai travaillé très dur et j’ai réussi le GCSE et j’ai également obtenu mes 3 A-Levels en Art, Théâtre et Français. Par la suite, je me suis inscrite pour un BA en Theatre Design. J’ai réussi ma première année avant de me rendre compte que ce n’était pas fait pour moi. Puis, j’ai fait quelques années de mannequinat et d’apparitions dans des spots publicitaires, avant de me lancer dans le cinéma. Mon agent m’a obtenu quelques petits rôles et j’ai aussi pris des cours d’art dramatique pour améliorer mon jeu », indique la jeune femme.

D’un naturel timide, Melissa avoue n’avoir jamais été au-devant de la scène à l’époque où elle faisait du théâtre, car elle manquait énormément de confiance en elle. « J’avais trop peur qu’on me dise que je n’étais pas douée pour la comédie. J’ai pris du temps pour avoir confiance en moi et j’ai beaucoup appris de personnes ayant de l’expérience dans le domaine », ajoute-t-elle avec force.

Brash Young Turks : premier rôle féminin

La jeune actrice obtiendra ainsi des petits rôles au cinéma, dont Harry Potter et L’Ordre du Phénix en tant que le double de Pavarti et Love Aaj Kal (avec Saif Ali Khan et Deepika Padukone), dans lequel elle a joué le rôle de Piya.

Puis arrive le rôle de sa vie, le graal pour tout acteur qui débute – un rôle principal dans un long-métrage. Le film s’intitule Brash Young Turks et est réalisé par Naeem Mahmood (voir hors-texte). « Travailler avec Naeem sur ce film m’a permis de me donner à fond en tant qu’actrice et de me perfectionner. Nous avons bossé ensemble pour donner vie à ce puissant personnage afin que les gens puissent s’en identifier. Mia, le personnage que je joue, est une adolescente fougueuse, mais troublée et qui essaie de combattre l’adversité pour poursuivre ses rêves », poursuit l’actrice.
Melissa ne recherche pas gloire et argent. Elle se veut d’être une voix pour les femmes. Montrer aux gens des personnages divers et leur mode de vie, afin qu’on puisse comprendre le pourquoi du comment de certains caractères et personnalités.

« La gloire est facile à atteindre... par contre, acquérir le respect d’être bon dans ce que vous faites prend du temps et il faut bûcher dur. Travailler avec de grands acteurs comme Julian Glover d’Indiana Jones et James Bond m’a appris à garder les pieds sur terre », fait ressortir humblement la jeune femme.

Maurice : l’île de son cœur
Melissa Latouche se dit très fière de ses origines mauriciennes. D’ailleurs, presque toute sa famille est ici. « Les Mauriciens sont en général très gentils et hospitaliers. C’est un pays où différentes cultures et religions se côtoient cordialement ». Même si elle avoue ne pas venir aussi souvent qu’elle le souhaite, notre compatriote affirme avoir un lien profond avec Maurice. « Je suis toujours extrêmement triste de repartir. La famille et la nourriture me manquent ! Cependant, j’espère pouvoir venir en juillet 2013 », confie-t-elle.

Sinon, Brash Young Turks est en phase de peaufinage et sortira bientôt en salles. « Le film est incroyable ! La bande-annonce sera en ligne très bientôt et je suis impatiente de voir ce qu’en pensent les gens », s’enthousiasme l’actrice. À notre question de savoir si une carrière à Hollywood la tente, Melissa Latouche explique « qu’il y a beaucoup de gens talentueux dans ce domaine à travers le monde. J’aimerais juste travailler avec quelqu’un qui vient vers moi avec un script intéressant et un rôle qui déchire. »

Quick fiche
Nom :
Melissa Marie Claudine Latouche
Date de naissance : 8 juin
Études : 8 G.C.S.E’s, 3 A-Levels et une année en BA Hons in Theatre Design
Passe-temps : peindre et sculpter
J’aime : la pensée positive
Je déteste : les sentiments négatifs
Acteurs préférés : Sidney Poitier et Gary Oldman
Actrices préférées : Pam Grier et Meryl Streep

Naeem Mahmood : un réalisateur qui donne leur chance aux jeunes
Naeem Mahmood s’est lancé dans le cinéma avec son frère Ash en 1999. En 2001, ils gagnent Prince’s Trust Millennium Award, qui leur permet de mettre en place le Transient Film Exchange, une société de production qui travaille principalement avec les jeunes leur permettant de s’exprimer à travers le cinéma.

Ils ont un parcours éloquent dans le cinéma anglais et seront même récompensés à plusieurs reprises dans plusieurs compétitions et pour leurs films.  Synopsis : Brash Young Turks retrace l’histoire de plusieurs jeunes dont les chemins se croisent alors qu’ils luttent pour faire face à la cupidité, la tromperie, l’argent et le pouvoir, dans une tentative de poursuivre leurs rêves…


Last modified on Monday, 07 May 2012 11:52
Charlise Lepoigneur

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus