25 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 27 May 2012 12:25

Le documentaire « Ayooo ! » – Pour les Mauriciens d’ici et d’ailleurs

Rate this item
(3 votes)
Filmé dans les « quartiers mauriciens » de Londres, ainsi que dans plusieurs régions du pays, le but de ce documentaire est de vendre notre pays dans toutes les chaînes du monde.
Le compte à rebours a déjà commencé depuis bientôt un mois et le documentaire sera prêt d’ici décembre. Nous avons rencontré les deux têtes pensantes de l’œuvre.

Evian, 28 ans, et Donnovan, 37 ans, ont regagné leurs pays d’adoption les sacs remplis d’images et de bons souvenirs. De père mauricien et de mère britannique, Evian a voulu offrir un cadeau aux Mauriciens en concrétisant ce documentaire qu’il préparait depuis un an et demi. Il en a parlé à son ami Donnovan, qui est d’origine jamaïcaine. Celui-ci a été emballé par le concept. Ce qui a abouti à quelques semaines de tournage à Maurice et en Angleterre. Il est actuellement à l’étape de montage.

« Le documentaire est principalement axé sur le peuple mauricien ici et ailleurs. D’une durée de 30 minutes, il comprend 10 épisodes », explique Evian. Musicien et présentateur lors de concerts, il raconte que cela n’a pas été de tout repos de rencontrer nos compatriotes qui sont basés en Angleterre. Les Mauriciens de première et de deuxième génération sont principalement domiciliés à Londres et seraient au nombre de 500 000.

« Nous avons été étonnés par le sens de patriotisme de ces Mauriciens au moment des fêtes typiquement nationales », disent-ils. Faute de moyen, les deux hommes n’ont pu effectuer le déplacement en France. « Le terme Ayooo est kreol. Il ne veut pratiquement rien dire. C’est mon père qui me l’a soufflé. J’ai voulu, avec ce titre, donner une touche très mauricienne au produit », précise Evian.

À Maurice, les deux cinéastes ont mis en boîte tous les coins et recoins de notre île afin d’immortaliser toutes ses facettes. Ils ont tourné à Albion, Chamarel, Port-Louis, Grand-bassin, Flic-en-Flac et même Grand-Baie. « Notre documentaire ne sera pas une réplique du reportage de M6. Le pays possède une face sombre. Mais, nous voulons proposer un reportage bien fait et équilibré. C’est un cadeau que nous voulons faire aux Mauriciens », font ressortir les cinéastes.
Le documentaire est présenté par Evian et Reena Nemchand, une Mauricienne domiciliée en Angleterre.

« Le plus grand obstacle que nous avons rencontré se situe au niveau des boîtes de production locales. Elles voulaient que nous adoptions un autre angle pour notre documentaire. En Angleterre déjà, nous pensions collaborer avec des caméramans locaux. Mais on s’est rendu compte que les boîtes voulaient un documentaire sur le côté sombre du pays. C’est pour cela qu’on a fait le déplacement de l’Angleterre », indique Donnovan.

Une fois terminé, le documentaire sera vendu à des compagnies de télévision internationales. Une partie de la somme récoltée sera versée à la Fondation Georges-Charles. Pourquoi ? « On veut simplement vendre Maurice aux pays du monde. Jusqu’ici, nous n’avons rien déboursé de notre poche. Pour ce qui est de notre voyage, c’est l’Office du tourisme qui s’en est chargé. Idem en Angleterre. On reçoit l’aide accordée aux artistes de là-bas pour notre projet », expliquent-ils.

Ce documentaire est le premier de ces deux amoureux de l’image qui pensent d’ores et déjà à leur deuxième projet : Madagascar. « D’ici là, tout ce qu’on peut vous dire, c’est d’attendre la sortie du doc. Car il se pourrait bien que « Ayooo ! » soit diffusée sur la chaîne de télévision locale », disent-ils.




Last modified on Saturday, 31 May 2014 00:38
Fernando Thomas

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Google+