06 May 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Pradeep Kumar Daby

Pradeep Kumar Daby

Le projet de faire de Maurice une nation d’entrepreneurs n’est pas une lubie. Pour y arriver, encore faut-il identifier les faiblesses et atouts de l’entrepreneuriat. C’est l’objectif que se sont fixés cinq jeunes entrepreneurs, chacun spécialisé dans un rayon distinct : vendre leurs services à toute personne ou société qui souhaite lancer son entreprise. Installés à Ébène, ils conseillent en stratégie, management, et assurent le suivi.
Ne pas se fier aux apparences. C’est l’approche indispensable lorsqu’on veut cerner la personnalité de Gérard Cateaux, journaliste comme on n’en fait plus à Maurice. Sous son borsalino, le regard inamovible et stoïque, se cache un redoutable prosateur et un fin observateur de la société, comme le révèle son livre « Le Retour ». Le monde qui l’a vu grandir n’a rien à voir avec celui envahi par l’Internet, les smartphones, les SMS, les réseaux sociaux, entre autres.
«L’emprisonnement des drogués fait de ces derniers des malades à leur libération et accroît leur dépendance à la drogue ». C’est en ces termes que le professeur Tariq Ramadan s’exprime contre toute politique répressive à l’égard des toxicomanes.
Il est sans doute le démissionnaire le plus emblématique du MMM. Il incarnait à la fois la pérennité du parti, le sens de la discipline et le respect de la ligne politique. Alan Ganoo n’est pas en désaccord avec le parti, mais avec Paul Bérenger. Alain Laridon, observateur politique et militant de gauche, raconte, à grands traits, l’itinéraire du président sortant des mauves.
Le projet des Smart Cities, de grande envergure, étalé sur plus de 10 ans et à coups de dizaine de milliards de roupies, est-il viable ? L’objet du débat consacré à l’aménagement du territoire à Maurice a finalement atterri sur les Smart Cities.
Elle ne renonce jamais à ausculter les travers des hommes, leurs ambitions démesurées pour le pouvoir, celui-là même qui pervertit les politiciens ou qui conduit des pervers sexuels à brutaliser des enfants. Shakuntala Hawoldar, écrivaine d’expression anglaise et pédagogue, s’apprête à lancer son dernier ouvrage, « Aah ! The Light, From Contemplation to Transformation ». Ce 15e livre s’inscrit toujours dans sa quête intérieure pour devenir un individu meilleur.
À 52 ans, l’avocat Siddhartha Hawoldar reste tout aussi sensible aux faits de société à Maurice que durant les premières années au barreau. Un seul mot gouverne sa pensée et ses actions : le dharma, terme hindi qui signifie le devoir. Homme de convictions, aux amitiés solides, il n’est pas un « lâcheur », pour oublier un Rakesh Gooljaury ou le restaurateur Gool, qui fut son client.
Patrice Jeanne, auteur du ‘Livre du bonheur’, ne croit pas le bonheur possible si autour de nous prévaut la «mal-vie.» La notion du bonheur, dit-il renvoie souvent à un sentiment individualiste. Or, l’homme est un animal social qui vit en relation, en famille, au travail comme dans la jouissance des loisirs.
Saturday, 18 April 2015 14:00

Ti Bato Papye : le poème internationaliste

Ce petit ouvrage fera date dans l’historiographie de la langue mauricienne, autrement dit le Kreol. Il marque une avancée inédite dans la démarche des défenseurs du Kreol de faire comprendre aux adversaires de cette langue que rien ne pourra empêcher sa reconnaissance.
L’appel lancé aux éminences grises de la diaspora mauricienne par le ministre des Finances sera-t-il entendu ? Vishnu Lutchmeenaraidoo sollicite la contribution de nos compatriotes établies à l’étranger pour développer l’île Maurice. Rien ne l’indique. « Ces Mauriciens-là ne viendraient ni pour l’argent ni pour les honneurs, il faut qu’ils ressentent un profond attachement pour leur pays pour qu’ils reviennent ici », explique Basseer Jeeawody. Établi depuis l’âge de 19 ans en Angleterre et ensuite en Australie, comme chaque année, il est à Maurice pour une série de conférences.  
Page 1 of 49